L’enregistrement des demandeurs dans le cadre de l’octroi d’une allocation de Rs 750 par enfant scolarisé âgé de 3 à 23 ans et issu d’une famille touchant moins de Rs 6 200 commence lundi prochain, annonce le ministère de la Sécurité sociale, de la Solidarité nationale et des Institutions réformatrices. Les principaux concernés sont invités à se rendre au bureau de leur localité selon un calendrier établit en ordre alphabétique. L’exercice prend fin le 31 janvier.
Cette mesure de soutien aux familles enregistrées dans le Registre social de Maurice (RSM) a été annoncée par le vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval lors de son discours pour le Budget 2013. L’objectif principal est d’encourager les parents touchant moins de Rs 6 200 d’envoyer leurs enfants à l’école.
L’allocation de Rs 750 par enfant scolarisé, qui devrait contribuer à améliorer la situation au sein de la famille demandeuse, s’inscrit dans le cadre du programme gouvernemental de combattre la pauvreté. Pour être éligible à cette mesure, le ministère de la Sécurité sociale émet toutefois une série de critères à respecter. Outre les revenus mensuels ne dépassant pas Rs 6 200 par famille, l’enfant ou l’étudiant concerné doit être âgé de 3 à 23 ans et doit assurer une présence d’au moins 90 % au sein de son établissement – qu’il soit école primaire, secondaire, tertiaire, vocationelle ou à éducation spécialisée (Special needs) pour les handicapés – pendant deux mois consécutifs.
L’allocation est limitée à trois enfants par famille. Les personnes déjà bénéficiaires d’une autre allocation sociale – pension de veuve, invalide ou autre – ne sont pas éligibles à ce soutien gouvernemental.
Pour se faire enregistrer, les principaux concernés doivent se munir des documents suivants : carte d’identité et acte de naissance du demandeur et de tous ceux qui partagent le même toit ; acte de mariage du/de la demandeur/euse et de tous les couples mariés vivant sous le même toit ; carte d’identité et acte de décès du/de la partenaire du/de la demandeur/euse si c’est applicable ; fiche de paie de tous ceux qui vivent dans la même maison ; rent book s’il est locataire ou dernière facture de Central Electricity Board ; la carte de pension de tous ceux qui en sont bénéficiaires dans la même maison ; et un document attestant le nom et l’adresse exacte de l’établissement que fréquente l’enfant pour qui la demande est faite.
Les enregistrements se feront selon un calendrier établit en ordre alphabétique. Ceux dont le nom commence par A ou B devront se présenter au bureau de la Sécurité sociale de leur localité ou de leur région le 21 janvier ; ceux dont le nom débute par C, D ou E sont attendus le 22 janvier ; F, G, H et I le 23 janvier ; J et K le 24 ; L le 25 janvier ; M et N le 26 janvier ; O, P et Q le 28 janvier ; R le 29 janvier ; S le 30 janvier ; et T à Z le 31 janvier. Ils seront reçus de 14 h à 18 h sauf ceux dont les noms commencent par les lettres M ou N qui sont attendus le samedi 26 janvier. Ces derniers pourront s’y rendre entre 9 h et 16 h.
Le ministère de la Sécurité sociale a réservé une date additionnelle, soit le samedi 2 février pour l’enregistrement des retardataires.