Le ministère de la Jeunesse et ddes Sports (MJS) a procédé à l’allocation budgétaire pour la saison 2012. Rien que pour cet exercice, Rs 42, 655 seront distribuées à 42 fédérations sportives du pays. Le plus gros récipiendaire de l’aide ministérielle n’est autre que la Mauritius Football Association (MFA) avec Rs 8, 7 M allouées pour la saison à venir.
D’emblée, le MJS fait comprendre que la somme allouée au football s’inscrit dans le cadre de la relance de cette discipline. Mais surtout, on note une baisse Rs 450 000 dans l’allocation qui va à la MFA. Les raisons ? « L’année dernière, le MJS a aidé les douze fédérations qui étaient concernées par les JIOI. Cette année, il n’y a pas de gros objectifs. Nous avons donc revu les chiffres à la baisse », laisse-t-on entendre du côté du MJS.
En fait, il ne s’agit pas d’une baisse à proprement parler. Car en cette année où les objectifs sont moindres, le budget qui a servi pour la préparation des sportifs a été supprimé de l’allocation pour la saison 2012.
L’une des autres fédérations à avoir touché le plus est l’Association mauricienne d’athlétisme (AMA). Avec Rs 5, 55 M, l’AMA est la deuxième plus grosse récipiendaire. Elle subit par contre une baisse de Rs 300 000.
Mais cette allocation a surtout fait grincer des dents. En effet, le MJS a laissé carte blanche aux fédérations sportives pour gérer le transport des athlètes. Une situation qu’avait évoquée le ministre Devanand Ritoo lors de la rencontre avec les dirigeants l’année dernière.
Et cette décision semble visiblement irriter certains présidents de fédérations, dont Rajiv Rajcoomar de l’Association mauricienne de boxe (AMB). « Tout comme en 2011, nous avons bénéficié d’un budget de Rs 4, 2 M dans le cadre de cette nouvelle saison. Toutefois, le budget est réduit cette fois en raison des frais de transport », déclarait le président de l’AMB lors d’un point de presse hier matin.
Elles sont, malgré tout, un peu plus d’une dizaine de fédérations sportives à bénéficier d’un budget de plus d’un million de roupies, en comptant la MFA, l’AMB et l’AMA.
Ainsi, la Fédération mauricienne de cyclisme (FMC) bénéficiera d’un budget de Rs 1, 2 M, la Fédération mauricienne de natation (FMN) Rs 1, 5M, l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT), aura, quant à elle, Rs 1,1 pour l’année 2012.
L’innovation pour ce présent exercice reste le “Statement of account” qui sera remis aux différentes fédérations sportives. Ce document sera fourni aux fédérations chaque trimestre. « C’est dans un souci de transparence que nous avons implémenté ce système. Nous avons déjà eu, dans le passé, des fédérations dont les chiffres ne coïncidaient pas avec les nôtres. Alors, pour éviter tout cela, nous avons préféré instaurer ce système », explique-t-on du côté du MJS.
Autre baisse significative : celle enregistrée par la Fédération mauricienne de haltérophilie (FMH). Son budget passe de Rs 2, 1 M à 850 000 pour l’année 2012.
Dans les bas-fonds du classement de ce budget, on retrouve la Fédération mauricienne de tir à l’arc (FMTA), avec Rs 120 000, la Kyokushinkai Martial Arts Federation (KMAF) avec Rs 100 00, ainsi que la Physically Handicapped Persons Sports Federation, qui tout comme la Aurally Handicapped Persons Sports Federation, a touché Rs 120 000.