Non pas qu’elle soit une “grande gueule.” Rebelle? “Pas vraiment! Je suis contre l’injustice et quand je suis contre, j’élève la voix, je m’exprime!” Voilà comment Nirmala Marathamuthu se décrit. Un trait de caractère qui lui a valu de devenir “madam kinn lev are Soodhun.” Et depuis, elle n’arrête pas de faire le buzz sur le net et d’être au-devant de la scène publique. Les journaux en parlent. Les politiciens condamnent le vice-Premier ministre (VPM) et ministre des Terres et du Logement, Showkutally Soodhun, qui a malmené cette brave dame. Mais elle ne s’est pas laissée faire. Elle a revendiqué. Et si c’était à refaire, “cela ne me dit rien qu’il soit ministre” ou “qu’il s’agisse d’un médecin, d’un policier ou d’un autre individu. Si c’était à refaire, je le referais. Je déplore tout ce qui est injuste”, dit-elle.