Shari Villarosa, ambassadrice américaine basée à Maurice, a fait don de Rs 1,2 million (US $ 40 000) à sept organisations non-gouvernementales mauriciennes et une rodriguaise, sous le Ambassador’s Special Self Help Program. C’était hier, en son siège à Port-Louis.
Sous ce programme, le gouvernement américain accorde un soutien financier aux ONG locales pour leur permettre de mener à bien leurs projets dans le but d’améliorer les conditions socio-économiques des plus vulnérables. Ces projets bénéficient en outre du soutien des bénéficiaires sous forme de main-d’oeuvre.
« The Ambassador’s Special Self Help Fund is one of the strongest links between local communities and the U.S. Embassy. We use these funds to support projects that benefit the entire community.  We are always proud to be part of a community’s development. We are pleased to provide “people to people” assistance, from the people of the United States to the people of Mauritius », affirme Mme Villarosa.
Cette année, les projets ciblent les femmes entrepreneurs, les handicapés physiques et mentaux, les femmes et les enfants issus de milieux difficiles. Les bénéficiaires sont : Lizie dan Lamain, Association des Parents pour la Réhabilitation des Infirmes Moteurs (APRIM), EDYCS Epilepsy Group, Association des Amis de Don Bosco, Mouvement Civique de Baie du Tombeau, Physically Handicapped Welfare Association, Centre d’Education et de Développement pour les Enfants Mauriciens (CEDEM), et Rodrigues Entreprendre au Féminin.
Dans un communiqué émis à cette occasion, l’ambassade américaine indique qu’elle accepte des demandes d’aide sous ce programme tout le long de l’année. Par conséquent, elle encourage et invite les ongs à s’y enregistrer.
Des informations à ce sujet sont disponible sur le site http://mauritius.usembassy.gov/self_help_program.html.