La zone économique Jin Fei dispose de tous les attributs pour être une plateforme d’investissement régionale de la Chine vers l’Afrique, a affirmé hier soir le ministre des Affaires étrangères dans un discours prononcé à l’ambassade de Chine à l’occasion d’une réception offerte pour marquer le 40e anniversaire des relations diplomatiques entre la Chine et Maurice.
« It is a matter of pride that Mauritius hosts one of the five special trade and economic zones in Africa proposed under the China-Africa Partnership. As you all know, our zone is being promoted by the Jin Fei Group. We are currently accelerating efforts for transforming the zone into a knowledge and services hub and regional headquarters, mainly for Chinese firms operating in Africa. We are more than convinced that given our strategic location of Mauritius, the Jin Fei zone has the attributes of an outward investment platform from China to Africa », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Arvin Boolell.
Le chef de la diplomatie mauricienne a annoncé que la célébration du 40e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre Maurice et la Chine serait marquée par une série d’événements commémoratifs organisée à travers le pays dans le courant de l’année. « Si dans une famille, la célébration d’un 40e anniversaire est un signe de maturité, dans les relations, dans les relations inter-États, c’est un signe irréversible de leur longévité », a souligné Arvin Boolell.
Le ministre des Affaires étrangères a rappelé que les immigrants chinois sont arrivés dans l’île au cours des 18e et 19e siècles. Aujourd’hui, la communauté chinoise constitue une section vibrante de la nation mauricienne. Arvin Boolell a insisté sur la vision de l’ancien Premier ministre sir Seewoosagur Ramgoolam qui avait pris la décision historique de procéder à une ouverture sur la Chine en 1972. Il a, par conséquent, rendu hommage non seulement à SSR mais également à l’ancien Premier ministre chinois Chou En Lai qui ont jeté les bases des relations et de la coopération formidable entre les deux pays.
Au cours des quarante dernières années, la Chine a été un partenaire économique fidèle de Maurice. Ainsi l’aide accordée par la Chine à Maurice sous forme de dons et de prêts préférentiels tourne-t-elle autour de 4 milliards de yuans, soit quelque Rs 15 milliards. L’aide chinoise a aussi pris la forme d’assistance technique et des opportunités de formation.
Arvin Boolell a félicité l’ambassadeur Bian Hannyaua et le personnel de l’ambassade pour leur coopération. La cérémonie s’est déroulée en présence de Sang Guowei, vice-président du « Standing Committee of the National People’s Congress of the People’s Republic of China ».
Sang Guowei, qui dirige une délégation à Maurice, a rendu une visite de courtoisie au Premier ministre Navin Ramgoolam hier après-midi.