Pour la troisième année consécutive, l’ambassade des États-Unis à Maurice commémorera la mémoire du journaliste Daniel Pearl, mort en service et exécuté par des terroristes, en 2002. Cette année, pour la première fois, c’est la nouvelle association Port-Louis USA Alumni qui est la cheville ouvrière du concert. Celui-ci se tiendra le samedi 22 octobre prochain à l’IFM à Rose-Hill.
Danny Philippe, vice-président de l’association, indique que « c’était un défi pour nous, mais nous allons le relever. Pour la première fois aussi, le concert hommage aura un volet consacré au sida avec l’exposition de photos d’artistes et de travailleurs sociaux locaux qui contribuent au combat. »
Tritonik, le groupe La Foule, les Kreol Jazz Pioneers, qui étaient déjà là pour la première commémoration, seront une nouvelle fois présents. Ils seront épaulés de Etaé et de Céline.
Daniel Pearl, originaire du New Jersey, grandit dans le sud de la Californie. En 1990, il entra au Wall Street Journal et y travailla jusqu’à sa mort. Il devint un correspondant à l’étranger en 1996 et il était le chef du bureau pour l’Asie du Sud, basé à Mumbai en Inde lorsqu’il fut enlevé. Daniel Pearl se rendit au Pakistan pour mener une enquête sur Richard Reid. Ce dernier avait été arrêté puis condamné, pour avoir voulu faire sauter un avion avec une bombe dissimulée dans ses chaussures.
Le 23 janvier 2002, Pearl est enlevé par des activistes. Six jours plus tard, le journaliste est égorgé face à une caméra, dans le cadre d’un film qui sera posté sur internet. Son corps fut ensuite dépecé et découpé en 10 morceaux. Le corps du journaliste fut retrouvé le 16 mai dans les environs de Karachi.
En juillet 2002, Ahmed Omar Saïd Cheikh, un Anglais d’origine pakistanaise, fut condamné à mort par pendaison pour l’enlèvement et le meurtre de Pearl. Reconnu responsable de l’organisation des attentats du 11 septembre, il revendiqua l’exécution de Pearl.
En mars 2007, lors d’une audience militaire à huis clos au centre de détention de Guantanamo Bay à Cuba, Khalid Cheikh Mohammed a dit qu’il avait lui-même décapité et découpé le corps de Pearl…
L’an dernier, le président Barack Obama a signé une loi en hommage à Daniel Pearl en présence de sa veuve et de son fils.
Seules 400 places sont disponibles pour le concert, qui est gratuit. Les invitations sont à retirer à l’ambassade US à Port-Louis, au bureau de LEAD à Rose-Hill (tel : 760 07 05) ou au Sapin, à Camp Levieux.