L’annonce par le Grand argentier de la distribution de tablettes tactiles à des élèves du secondaire pour la deuxième année consécutive a provoqué hier une montée d’adrénaline tant chez les parlementaires de l’opposition que chez ceux du gouvernement. D’une durée de deux heures et demie, la présentation des mesures pour 2014 à l’Assemblée nationale s’est déroulée dans une ambiance plutôt tranquille à l’exception de quelques annonces qui ont provoqué des réactions vives des membres de l’opposition ou des applaudissements de ceux du gouvernement.
Plus d’une demi-heure avant l’heure prévue pour la présentation du budget 2014, soit 17 h, les invités ont commencé à arriver à l’Assemblée nationale. Ministres et parlementaires, cadres supérieurs de la fonction publique, du secteur privé et des corps para-étatiques, membres du corps diplomatique, conseillers de ministres, représentants des associations socioculturelles, de la société civile et des syndicats constituaient l’essentiel du parterre. La grosse majorité d’entre eux étaient déjà présents à l’arrivée du Premier ministre, Navin Ramgoolam peu avant 17 h.
Le Grand Argentier fait son entrée dans l’hémicycle à 17 h 01 accompagné des membres de son parti, de quelques conseillers et de ses enfants. Vêtue d’un blazer de couleur bleue, la députée du PMSD Aurore Perraud provoque quelques réactions du côté de l’opposition dont certains confondent le bleu avec le violet. Dans les rangs du MMM, la députée Ariane Navarre-Marie se démarque avec sa robe de couleur mauve ; du côté du gouvernement, Kalyanee Jhugroo et Pratibah Bolah ne passent pas inaperçues non plus avec leur sari rouge. Chez les hommes, ils sont relativement plus discrets, avec des couleurs neutres ou la cravate aux couleurs de leurs partis respectifs.
A son arrivée, M. Duval est accueilli par le Premier ministre adjoint Rashid Beebeejaun et le vice-Premier ministre Anil Bachoo. Point de poignée de main avec le Premier ministre.
Le Speaker arrive, à son tour, à 17 h 03 et deux minutes plus tard, c’est aux photographes et aux cameramen de presse de faire leur entrée, une des rares occasions qu’ils ont pour prendre des photos dans l’hémicycle. Ils sont une vingtaine et pour la première fois, l’on remarque la présence de plusieurs caméras vidéo en dehors de celle de la station de télévision nationale, la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC). Le ministre des Finances se prête au jeu des photographes. Les flashs des appareils fusent pendant deux minutes. Les photographes sont priés de quitter l’hémicycle mais certains, récalcitrants, tentent d’avoir une dernière image. Pour l’exclusivité !
Xavier-Luc Duval commence sa présentation à 17 h 07. Contrairement à l’année dernière, où à l’occasion de son premier budget, il en avait évoqué les grandes lignes, cette année, le ministre des Finances rentre dans des détails à quelques exceptions près ; ce qui lui vaut une lecture de deux heures et demie avec de temps à autre quelques ratages qui provoquent l’hilarité des parlementaires. Pendant ce temps, quelques invités semblent se laisser aller à des rêveries ou, la fatigue d’une journée de travail aidant, à la somnolence.
Si la présentation a démarré dans une ambiance bon enfant, la première réaction vive de l’opposition ne se fait pas attendre. Dès que Xavier-Luc Duval a prononcé le nom « Jin Fei » pour parler de l’espace qui sera alloué aux « Bunkering facilities », c’est le brouhaha du côté de l’opposition. L’annonce de l’achat de 200 autobus a provoqué les premiers applaudissements et battements des mains sur la table chez les parlementaires du gouvernement avec quelques grognements du côté de l’opposition lorsque XLD évoque le levy de Re 1/litre d’essence pour le financer. La distribution d’un repas chaud aux enfants fréquentant les écoles des Zones d’éducation prioritaire fait réagir l’opposition, qui se souvient des mésaventures rencontrées au courant de l’année.
Une des deux annonces qui a provoqué le plus de réactions des deux côtés de la chambre concerne les chaînes de télévisions privées. Le ministre des Finances annonce que « the Prime minister’s office will soon proceed with the licensing of local broadcasters. Application criteria are being finalised and will be made available to those who wish to broadcast solely films, sports and entertainment programmes ». Du bruit se fait alors entendre et persiste. Au milieu de ce brouhaha, l’on entend quelques voix, dont celle du Premier ministre crier « piso ». Il joint le geste à la parole. Avec son pouce et son index, il fait un cercle comme pour provoquer le leader de l’opposition, Paul Bérenger. Celui-ci se met en colère. Il faudra l’intervention du Speaker pour ramener de nouveau l’ordre dans l’hémicycle afin que le ministre des Finances puisse poursuivre sa lecture.
L’annonce des tablettes tactiles à l’intention des élèves du secondaire pour la deuxième année consécutive fait également réagir les députés de l’opposition puisque cette mesure n’a pas été concrétisée durant l’année qui se termine. Cette fois-ci, XLD annonce cette distribution pour dès janvier 2014, contre une somme de Rs 650 par élève des Form IV et V.
Après la présentation du budget, les parlementaires en reçoivent chacun une copie. Le Premier ministre est intervenu en dernier pour lever la séance, ajournée au mardi 12 novembre à 11 h 30.
À quelques rares exceptions où il a réagi, Navin Ramgoolam est resté très concentré sur le texte du discours, en prenant des notes en vue, certainement, de sa déclaration à la presse à la sortie de l’hémicycle. Alors que les deux VPM applaudissaient de manière frénétique les mesures budgétaires énoncées, le Premier ministre, lui, est le plus souvent resté de marbre…