L’épreuve phare de cette première manche du week-end international s’annonce intéressante à suivre avec au départ quelque bons prétendants à la victoire. On accordera un léger avantage à Hot Rocket qui sera piloté par Robbie Burke mais l’élève de Vincent Allet devra se méfier de Master Mascus qui semble se retrouver en cette fin de saison.
Le temps et par extension l’état de la piste seront des facteurs déterminants quant à l’issue de cette épreuve surtout après les grosses pluies qui se sont abattues sur l’île depuis mercredi. Si Dame Nature continue à faire des siennes, certains chevaux qui n’excellent pas dans ce genre de piste pourront en faire les frais.
Mais dans l’éventualité que la météo s’améliore, les turfistes seront bien servis par un beau duel mettant aux prises Hot Rocket et Master Mascus. Le premier nommé, qui sera piloté par le jockey champion, retrouve une valeur plus à sa portée. On retiendra qu’il n’a jamais été surclassé cette saison, même quand il était aligné en compagnie relevée. De sa bonne ligne, il pourrait être tenté de mener les débats ou suivre de près. Si on le laisse faire, cet imposant alezan pourrait aller très loin.
Master Mascus aurait certainement pu aspirer à mieux à sa dernière apparition s’il avait pu trouver l’ouverture à la corde plus tôt. Il semble reprendre du poil de la bête en cette fin de saison et sur sa forme de la saison dernière, il a largement la pointure d’une telle épreuve. Sa ligne est sans importance puisqu’il excelle au finish. Avec le japonais Yusuke Fujioka en selle, il se présente comme le principal adversaire de Hot Rocket.
Derrière ces deux chevaux, ils sont plusieurs à se tenir dans un mouchoir. Bolting Cat a été l’auteur d’un bon retour à la compétition samedi dernier et son entourage profite de sa bonne forme pour le redoubler. Il aura l’avantage d’être piloté par Rye Joorawon avec qui il s’entend à merveille. Il pourrait être tenté d’imposer sa loi et s’il parvient à le faire, il faudra cravacher dur pour le remonter.
Son compagnon d’écurie Pegasus Legacy se présente comme un outsider valable dans ce lot. Mais il fait partie des chevaux qui n’aiment pas le terrain gras. Dans l’hypothèse où les conditions sont normales, il faudra compter avec lui surtout qu’il sera associé au puissant finisseur qu’est l’Australien Nash Rawiller.
Traianius affronte certes, un lot plus relevé mais ne doit pas pour autant être sous-estimé. Cheval possédant une grande action, sa première ligne n’est peut-être pas un avantage. A son entourage et William Buick de lui trouver la bonne tactique.
Slinga Malinga reste sur une belle victoire. Il n’est cependant pas certain de bénéficier des mêmes circonstances que la dernière fois. On le voit plutôt pour une place de même que Gida qui semble trouver la concurrence rude ces derniers temps.
Quant à Mozart’s Giovanni qui bénéficiera de la monte d’Olivier Peslier, une place est dans ses cordes moyennant qu’il prenne un bon départ.