Le chef du gouvernement a réuni la presse cet après-midi, vendredi 9 mars, pour annoncer que le gouvernement et la présidence ont mutuellement agréé, sans préciser une date exacte, que la présidente démissionnera après les célébrations des 50 ans de l’indépendance. Toutefois cette démission prendra effet bien avant la rentrée parlementaire.


Pravind Jugnauth a tenu à préciser qu’il mettait l’intérêt du pays avant toute autre considération en exprimant sa fierté de l’image que Maurice projette dans le monde comme un modèle de démocratie vivante.

Devant nos invités qui viendront de l’Inde, de la France, des Comores et d’autres pays de peuplement, il est important que les célébrations se passent dans la sérénité à la hauteur des 50 ans de l’indépendance du pays. Nos invités doivent se sentir accueillis à l’image du pays.

Il devait conclure en souhaitant une bonne fête de l’Indépendance à nos concitoyens en demandant « a nou fer flotte le quadricolore».

Le PM s’est refusé à répondre aux questions de la Presse en affirmant que l’exercice du jour n’était qu’une déclaration.