Redonner à l’hindi ses lettres de noblesse et lutter pour que cette langue soit reconnue comme langue officielle aux Nations unies. Ce sont les objectifs du World Hindi Secretariat qui célébrait hier soir la Journée mondiale de l’hindi au centre culturel Indira Gandhi à Phoenix.
Cette célébration a réuni plusieurs invités dont la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, et les ministres Leela Devi Dookun-Luchoomun, Raj Dayal, Santaram Baboo et Sunilduth Bholah. C’est le Dr Peter Friedlander qui a prononcé le keynote address, alors que l’écrivain mauricien Abhimanyu Unnuth, auteur de Lal Pasina, a été honoré par le gouvernement indien. Somduth Kashinath a obtenu un cash prize de 300 dollars pour se participation à un concours d’essais pour la zone Afrique. La Viswa Database a ensuite été lancée. Cette banque de données contient les informations utiles sur les écrivains, les institutions et les individus engagés dans la promotion de l’hindi.
Dans un discours tantôt en hindi tantôt en anglais, la présidente de la République a exhorté les jeunes à apprendre une seconde langue, d’autant que l’hindi et les autres langues indiennes prennent de l’essor à travers le monde. « Hindi is a global force to recognize in the future », dit-elle, ajoutant que les langues sont les berceaux de la civilisation et ont une portée historique.
Aucun effort ne doit être épargné afin de faire de l’hindi une langue internationale, affirme Ameenah Gurib-Fakim. Non aux ghettos, dit-elle, car le monde est devenu un village global. Elle est convaincue que l’île Maurice parviendra à relever le défi concernant la tenue de la première conférence internationale sur la langue hindi en 2018.
Le ministre de l’Éducation a évoqué la visite du Premier ministre indien Narendra Modi et la pose de la première pierre des locaux du WHS à Phoenix. Leela Devi Dookun n’a pas manqué de souligner qu’en dehors de la Grande Péninsule, c’est Maurice qui travaille d’arrache-pied pour la reconnaissance de l’hindi. Elle souhaite que les organisations socioculturelles s’attellent déjà à la préparation de la prochaine conférence sur l’hindi à Maurice.
Anup Kumar Mudgal, le haut-commissaire de l’Inde à Maurice, a lu le message de Narendra Modi à l’occasion de la Journée mondiale de l’hindi et a parlé des relations privilégiées qui existent entre Maurice et l’Inde.
Gulshan Sooklall, le secrétaire adjoint du WHS, a annoncé que l’ouverture du WHS coïncidera avec la tenue de la conférence sur la langue hindi. Le public a aussi eu droit à des chants folkloriques interprétés par Ramdarash Sharma.
Rappelons que les délibérations de la dernière conférence sur la langue hindi ont été lancées, ainsi que le magazine Hindi Patrika de 2015.