Scope rencontre la récipiendaire du Prix Point Barre pour la jeunesse. Ameerah Arjanee est une jeune Mauricienne qui se distingue par ses écrits. Des poèmes en langue anglaise salués dans divers concours internationaux.
Elle laisse courir sa plume au gré du monde. Concentre des expériences de vie dans sa poésie. L’écriture poétique n’est pas un assemblage de vain mot mots pour Ameerah Arjanee. Elle n’a pas vingt ans mais est capable d’une réflexion bien au-dessus de la moyenne des jeunes à la fleur de l’âge. Qu’est-ce qu’écrire au sens d’Ameerah ? La réponse jaillit avec une espèce de fulgurance insoupçonnée. “Écrire pour moi, c’est recueillir des fragments de vécu : des sensations, des émotions, des pensées afin de les restituer comme une offrande à l’existence.”
Fragments.
Ces fragments d’existence fusent de manière aléatoire. Ces bribes de vie seront intériorisées et remodelées puis restituées, en substances, sous forme d’écrits ordonnés. Elle écrit pour donner un sens aux désordres de l’univers. Des poèmes pétris de ces petits riens qui composent un grand tout. L’écriture poétique permet aussi à notre interlocutrice de se forger une identité et de la consolider au gré des expériences de vie.
Impulsion.
Ameerah Arjanee est d’avis que l’inspiration est une question de perspectives et de relation avec les êtres et les choses. Tout peut susciter une impulsion créatrice chez elle : les aléas du quotidien, une foule, une conversation surprise entre deux personnes à un arrêt d’autobus, la pluie et le beau temps. C’est souvent dans le calme du soir qu’elle couche ses mots sur papier. Lorsqu’elle retrouve une harmonie dans ses pensées. La nuit lui est un moment privilégié. Le réel et l’irréel se confondent alors dans les pensées de celle qui écrit des images fantasmées.
Poètes du globe.
Ameerah Arjanee est une lectrice assidue de poésie. Ses références en matière d’écriture sont les poétesses Sylvia Plath et Aimee Nezhukumatathil, ou encore l’auteur japonais Haruki Murakami. Outre sa bibliothèque personnelle, Ameerah goûte la poésie sur le net quotidiennement. Elle est aujourd’hui en réseau avec des poètes du globe. C’est aussi par le biais du web qu’Ameerah s’est inscrite à divers concours de poésie à travers le monde. Elle s’est distinguée en Inde, au Canada, aux États-Unis et en Angleterre.
Notons qu’Ameerah Arjanee a publié un recueil intitulé To the universe chez l’Atelier d’écriture en 2011. Elle poursuit des études tertiaires par correspondance au Canada et envisage une carrière dans l’écriture.
Scope propose à ses lecteurs quelques écrits d’Ameerah Arjanee afin que ceux-ci se fassent une idée des qualités littéraires de cette Mauricienne.