Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, vendredi, Pravind Jugnauth a déploré  qu’à une semaine de la présentation du mini-amendement constitutionnel à l’Assemblée nationale, le MSM n’ait pas encore reçu une copie du texte de loi. Le leader du MSM a, par ailleurs, commenté la décision du Premier ministre de rappeler le Parlement pour débattre de ce  mini-amendement à la Constitution. Quoi qu’il approuve la démarche, le leader du MSM trouve dommage qu’un projet qui a été discuté aussi longtemps n’ait pas encore été présenté aux élus, à une semaine à peine de la rentrée parlementaire. Il a aussi critiqué le fait que les discussions à ce sujet ont concerné uniquement le MMM et le PTr.
Toujours sur le terrain politique, il a assuré qu’il n’y avait aucune relation entre le MSM et le MMM et aucun rapprochement, non plus, avec le FSM de Celh Meeah.
« Pe rod kouyon tiplanter avek Rs 2000 »
Le leader du MSM a aussi accusé le gouvernement de vouloir «kouyonner»les petits planteurs en leur offrant une somme de Rs 2000 par tonne de sucre produit par eux pendant les deux prochaines campagnes sucrières.
«Le gouvernement est-il préoccupé par le fait que l’Union européenne (UE) prévoit de produire son propre sucre? Non, il est plutôt intéressé par la réforme électorale,une alliance politique et autres»,a dit Pravind Jugnauth.
Le leader du MSM a rappelé que le gouvernement travailliste avait aboli l’exemption sur les impôts dont bénéficiaient les petits planteurs ; il avait imposé une taxe sur les intérêts bancaires, introduit la National Residential Property Tax(NRPT) et une taxe de 15% sur les sociétés coopératives. «Navin Ramgoolam avait dit que ces mesures étaient inévitables à cause des réformes dans l’industrie sucrière», a déclaré Pravind Jugnauth. Ce dernier a également rappelé que l’UE avait accordé une somme de Rs 12 milliards à Maurice pour financer les mesures d’accompagnement de l’industrie sucrière. Il a cité les différentes mesures qu’il a prises en faveur des petits planteurs, dont l’abolition de la NRPT et autres mesures sur la bagasse et la mélasse.
«Dokter bizin donn eksplikasyon lor sa deziem form-là»
Par ailleurs, le leader du MSM dit s’étonner que deux Police Form (PF) 58 avec des contenus différents ont été délivrés au nom de Florent Jeannot le 4 mai 2013, à la même heure (08h38). Selon Pravind Jugnauth, le policier ayant déposé en Cour, lors du procès intenté à Yatin Varma pour agression, avance que l’écriture figurant sur l’un des deux formulaires n’est pas la sienne et qu’il n’y a pas de chef inspecteur au poste de police de Sodnac. Selon le leader du parti Soleil, il n’y a pas de tampon de la police sur l’un des deux documents. «Bokou zafer pa kler dan sa zafer là», a-t-il indiqué. Selon lui, «dokter bizin donn eksplikasyon lor sa deziem form-là» et se dit choqué que le magistrat n’ait pas ordonné une enquête.