Le leader des Verts Fraternels a longuement critiqué la Commission électorale lors de sa conférence de presse vendredi dernier. Outre la date estimée tardive à laquelle il a reçu les National Assembly Elections Regulations 2014, Silvio Michel déplore aussi la non consultation avec les différents partis politiques avant les amendements. Les Verts Fraternels désapprouve, entre autres, l’augmentation de la caution des candidats de Rs 250 à Rs 1 500. Il estime que cette hausse représente un handicap pour les partis qui n’ont pas de gros moyens. Selon lui, ce serait un stratagème pour empêcher ces partis d’aligner leurs candidats. Silvio Michel déplore également qu’il n’y ait qu’un membre de la population générale sur les 20 Returning Officers qui ont été nommés. « Le véritable changement qu’il fallait apporter aux National Assembly Elections Regulations 2014 était de faire parvenir leur numéro de vote et leur indiquer leur centre de vote aux électeurs », estime Silvio Michel. Se voulant être un « watchdog » aux prochaines élections, Les Verts Fraternels compte présenter 60 candidats. Il sont actuellement 45 sur la liste.