L’heure tourne et la petite Amy Fanny, atteinte de leucémie lymphoblastique aiguë, continue de suivre ses traitements à l’île de La Réunion comme une grande. Faisant preuve d’une force surhumaine, la jeune Curepipienne garde le sourire.
Une semaine après avoir appris que la fillette de 4 ans souffrait de cette maladie hématologique, de nombreuses personnes des quatre coins du monde continuent de la soutenir, via la page Facebook Support Amy. Un élan de solidarité qui a dépassé les frontières et les 14,000 likes et supporters sur ce réseau social. Amy Fanny, comme plusieurs autres enfants souffrant de cette maladie, a touché de nombre Mauriciens et étrangers. Elle a aidé à la sensibilisation à cette maladie silencieuse mais mortelle encore méconnue à Maurice.
Le 14 juin, les parents de la fillette apprennent la nouvelle. C’est le début d’une véritable course contre la montre pour permettre à Amy de s’envoler vers La Réunion afin d’y recevoir des soins spécialisés. Mais deuxième coup de massue pour la famille, la fillette contracte le virus H1NI qui pourrait lui être fatal. Ne baissant pas les bras, Priscille et Jean-Noël Fanny, les parents d’Amy, continuent sans relâche les démarches auprès des autorités pour obtenir le financement du voyage et une partie du traitement de la petite. Elle a finalement pris l’avion mercredi dernier.
À ce jour, elle reçoit tous les soins nécessaires et continue son combat contre la maladie. Pour aider Amy, un virement bancaire peut être effectué à l’adresse du père d’Amy, Jean-Noël Fanny, à la Mauritius Commercial Bank sur le 000 441 987 141.
Un concert de solidarité est prévu le 1er juillet à l’île de La Réunion.