Si le Board des Administrateurs du Mauritius Turf Club a renversé abusivement la décision du Licensing Committee en accordant une licence au jockey sud-africain, Andrew Fortune, par contre Ricky Maingard a tout intérêt à ne pas crier victoire tout de suite. En effet, l’écueil que représente le Prime Minister’s Office, le fameux PMO, ne sera pas traversé aussi facilement et la demande pour Fortune pourrait connaître le même sort que Mansour et Oliver. Selon nos informations, à samedi après-midi, les choses étaient encore mal engagées pour le Sud-Africain au niveau du PMO et le risque d’une nouvelle déception dans les rangs de l’écurie Maingard n’est pas à écarter.
Ce qu’on peut désormais appeler l’affaire Fortune risque fort bien de faire couler beaucoup d’encre dans les jours à venir. Selon les informations de Week-End, le cas Andrew Fortune fait l’objet de pressions en tout genre venant de différentes sphères, y compris du Champ de Mars où l’on aurait sollicité la GRA pour faire obstacle à cette venue. Il va sans dire que la décision du PMO, qui doit intervenir en début de semaine, est indépendante du feu vert du board des Administrateurs.
Dans la foulée, il a été porté à l’attention de Week-End une communication qui semble faire suite au communiqué émis la semaine dernière par Ricky Maingard sur le cas Fortune. Cette missive attribuée au Licensing Committee, mais qui ne porte pas de signature, explique qu’il était nécessaire d’attirer l’attention sur certains points de ce dossier, notamment des fautes graves commises en course par le jockey sud-africain. Elle sert en tout cas de motivation de la décision initiale et constitue un pied de nez vis-à-vis des administrateurs qui avaient renversé leur décision.
Des informations dont une majorité a été communiquée au MTC par la National Horseracing Authority of South Africa. Ces fautes sont entre autres :
1. Fined 5, 000 Rands for misbehaving and conducting himself in an improper manner by verbally abusing and threatening a jockey in the weighing room after a race on 27.07.2015. Sanction confirmed by inquiry Review Board.
2. Fined 1, 000 Rands for swearing at or interfered with a licensed official after running of a race on 07.09.2015. Sanction suspended for six month.
3. Fined 5, 000 Rands for conducting himself in an improper, disrespectful and abusive manner during the above inquiry. Sanction confirmed by Inquiry Review Board.
4. Fined 500 Rands for failing to obey an instruction from an official on 07.09.2015.
5. Fined 500 Rands for failing to obey an instruction from an official on 17.10.2015.
6. Fined 2, 500 Rands for riding in an unprofessional manner by patting a jockey on his skull cap in the closing stages of a race on 17.07.2016
7. Fined 25, 000 Rands and suspended for ten days for misusing his whip by deliberately using it towards and in close proximity of a horse, making contact with that horse’s head in the concluding stages of a race on 08 march 2017. Jockey Fortune has the right of appeal against the finding and the penalty.