(FILES) In this file photo taken on November 11, 2018 Arsenal's Spanish head coach Unai Emery gestures on the touchline during the English Premier League football match between Arsenal and Wolverhampton Wanderers at the Emirates Stadium in London on November 11, 2018. - Unai Emery's troubled tenure at Arsenal ended with him being sacked on November 29, 2019 less than two years after being appointed with the club on their worst run since 1992 having failed to win for seven matches. (Photo by Daniel LEAL-OLIVAS / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or 'live' services. Online in-match use limited to 120 images. An additional 40 images may be used in extra time. No video emulation. Social media in-match use limited to 120 images. An additional 40 images may be used in extra time. No use in betting publications, games or single club/league/player publications. /

Arsenal a annoncé vendredi le limogeage de son entraîneur, l’Espagnol Unai Emery, en poste depuis un an et demi, et son remplacement temporaire par son adjoint Freddie Ljungberg.

Le club anglais n’a gagné aucun de ses sept derniers matches toutes compétitions confondues, sa pire série depuis 1992. Il s’est encore incliné jeudi en Ligue Europa, contre l’Eintracht Francfort (2-1).

Depuis son arrivée à l’été 2018 en provenance du Paris SG, Emery, 48 ans, a emmené les Gunners en finale de la C3, sans remporter ce trophée qu’il avait gagné trois fois avec le Séville FC entre 2014 et 2016.

Son bilan restera entaché par son incapacité à ramener Arsenal en Ligue des champions, dont le club est absent depuis la saison 2016-2017.

Emery, qui avait succédé au Français Arsène Wenger, entraîneur du club londonien entre 1996 et 2018, laisse son équipe à la 8e place de Premier League malgré le recrutement ronflant cet été de Nicolas Pépé pour 80 M EUR. En championnat, il aura remporté moins de la moitié des matches disputés (25 sur 51).

« Nous adressons nos remerciements les plus sincères à Unai et ses collègues qui n’ont pas compté leurs efforts pour ramener le club au niveau élevé que nous espérons tous. Nous leur souhaitons le meilleur pour le futur », a déclaré dans un communiqué Josh Kroenke, fils du propriétaire, qui s’est exprimé au nom de la direction.

L’Espagnol d’origine basque est le deuxième entraîneur du « Big Five » anglais à quitter son équipe en cours de saison, après l’Argentin Mauricio Pochettino, remplacé par José Mourinho à Tottenham mi-novembre.

Le Suédois Ljunberg, nommé pour assurer l’intérim, est une ancienne gloire des Gunners où il a évolué comme milieu de terrain entre 1998 et 2007, au coeur des années prospères de Wenger. Il pourrait être sur le banc à Norwich dimanche en Championnat.

Pour la suite, « la recherche d’un nouvel entraîneur est en cours, et nous ferons une annonce une fois le processus terminé », a assuré Arsenal.

bur-ama-ah/cha/dep