Tottenham, Manchester United et Chelsea seront sous grosse pression lors de la 7e journée de Premier League, ce trio ayant impérativement besoin de gagner pour ne pas décrocher trop du duo Liverpool/Manchester City.

Difficile en effet de ne pas imaginer les Reds, qui ouvriront le bal samedi en milieu de journée, aligner un 16e succès de rang samedi chez Sheffield United, club de milieu de tableau (10e).

Déjà relégué à 5 longueurs, Manchester City (2e) et son attaque de feu – 24 buts en 6 matches, dont 8 contre Watford du week-end dernier -, rendent visite à Everton qui reste sur 3 défaites lors des 4 dernières journées.

Autant dire que tout point lâché par le trio bleu (Chelsea), blanc (Tottenham), rouge (Manchester United) gonflerait un écart aux allures de gouffre, puisqu’il est déjà de 10 unités.

Sur le papier la tâche la plus ardue sera pour les Red Devils qui reçoivent Arsenal, 4e, lundi pour clore la journée. Un succès et les hommes d’Ole Gunnar Solskjaer rejoindraient les Gunners au nombre de points (11).

Mais la prestation indigente face à Rochdale (D3) en Coupe de la Ligue mercredi (1-1, 5 à 3 aux t.a.b.) et l’incertitude qui entoure la santé de Paul Pogba, toujours gêné par une cheville, ne plaident pas en leur faveur.

Arsenal, qui a vu son équipe B écraser Nottingham Forest (D2) 5 à 0 mardi, arrivera reposé et avec une dynamique psychologique plus favorable après la victoire arrachée (3-2) contre Aston Villa, tout en étant en infériorité numérique toute la seconde période.

Tottenham, après une élimination humiliante en milieu de semaine (0-0, 4-3 aux t.a.b.) contre une équipe de D4, Colchester, devra impérativement repartir de l’avant à domicile face à Southamption (13e).

De son côté, Chelsea, qui a enfin gagné à Stamford Bridge cette saison, en martyrisant Grimsby Town (D4) 7 à 1 mercredi, voudra enchaîner face à Brighton.

Parmi les autres matches à suivre, Leicester, surprenant 3e à seulement 2 points de Citizens, essaiera de rester dans leur roue en recevant un mal classé, Newcastle, 17e avec 5 unités.

La rencontre Bournemouth-West Ham, si elle ne fait pas rêver a priori, opposera tout de même le 6e au 5e et permettrait à un éventuel vainqueur de continuer à jouer les trouble-fête dans la course à l’Europe.