L’intervention du député Reza Issack lors des débats dans le cadre de la présentation en seconde lecture de l’Animal Welfare Bill a provoqué l’hilarité au sein de l’hémicycle. « To pe defann to race », lui a lancé un membre de l’opposition.
Le contenu de son discours a beaucoup fait sourire et amusé plus d’un. « Les animaux ont des émotions », a déclaré Reza Issack. Ce qui a provoqué des ricanements. « Tout le monde a un attachement envers les animaux », a-t-il poursuivi. « Surtout Bachoo », a aussitôt répliqué un député mauve.
Certains parlementaires, principalement de la majorité, ont été pris d’une fou rire… jusqu’à même à en pleurer. Poursuivant, Reza Issack, qui défend le projet de loi présenté par le ministre de l’Agro-industrie, a soutenu : « Il n’y a pas un membre de cette assemblée qui serait contre le bien-être des animaux. » Ce à quoi un membre de l’opposition a lancé « sauf Bachoo », se référant aux propos du ministre des Infrastructures publiques lors d’une fonction récente où il avait traité les journalistes de « zanimo ».
Les rires continuels des parlementaires de la majorité ont agacé plus d’un. La députée mauve, Françoise Labelle, visiblement excédée par le comportement et la réaction de certains parlementaires, a lancé : « Il faut respecter les animaux. »