Anne-Marie Villeneuve Anaudin, 28 ans, se décrit comme une persévérante, une personne qui se donne les moyens d’atteindre ses objectifs et qui possède un mental à toute épreuve. Enseignante dans une école primaire, elle pratique le métier de ses rêves. “C’est un travail qui me passionne depuis que je suis toute petite, un métier que j’exerce avec beaucoup d’amour et de passion. C’était le métier que je rêvais de faire et j’ai tout fait pour y arriver.”

L’habitante de Pointe aux Sables confie que les réseaux sociaux sont son plus grand passe-temps. “Je suis connectée tout le temps sauf, quand je travaille.” Elle aime beaucoup la lecture également, surtout les romans à l’eau de rose. “Mon auteur préféré est Marc Levy, j’ai relu Où es-tu ? tout dernièrement. Mais mon livre préféré est Le petit prince. C’est le livre qui m’a le plus marquée. Quand je l’avais lu la première fois, je n’avais pas saisi le message, j’étais très jeune. Avec le recul et les leçons de la vie, je me suis rendu compte que c’est un sacré message.”

L’esprit de famille étant très ancré en elle, Anne-Marie Villeneuve Anaudin passe rarement une semaine sans voir ses cousines. “Je passe beaucoup de temps avec mes cousines, la famille est très importante pour moi. On se voit quasiment chaque semaine.” Elle confie ne pas supporter les beaux parleurs et être toujours très franche et directe. “Parfois, les gens te parlent et tu sais qu’ils te mentent. Moi je suis très cash, je dis toujours ce que je pense.”

La boîte à questions

Notre invité a plongé sa main dans notre boîte à questions. Et le hasard lui a imposé ce qui suit.

Quel est l’état de santé de votre porte-monnaie en ce moment ?

Critique, je dirais. Avec la période festive, il y a beaucoup de dépenses. On essaye de les limiter, mais toujours est-il qu’on dépense beaucoup.

Si vous deviez changer un trait de votre personnalité, quel serait-il ?

Mon côté trop attachant. Ça m’arrive de me faire des amis et de m’y attacher très vite. Je dois dire que j’ai rencontré des gens qui n’en valaient pas la peine. Tu penses que tu te fais des amis, et après tu te rends compte que tu t’es trompée, que tu t’es attachée trop rapidement et trop facilement. Tu te fais des amis qui ne sont pas forcément des amis.

Confiez-nous votre plus grand secret ?

On ne confie pas un secret. J’ai envie de vous dire que j’ai plusieurs phobies, mais je ne vous dirai pas lesquelles.

Quel est le meilleur conseil que vous pourriez donner à votre enfant ? Et le pire ?

Si j’ai un enfant un jour, le meilleur conseil que je pourrais lui donner serait de vivre chaque jour comme si c’était le dernier. La vie est éphémère, tu peux mourir du jour au lendemain. Il faut profiter de chaque jour.

Le pire conseil que je lui donnerais est d’éviter le chocolat, tout en sachant que ça ne risque pas d’arriver, car je suis une grande fan de chocolat. Il faudrait que je lui dise d’éviter le chocolat pour rester en bonne santé.

Pensez-vous que nous sommes seuls dans l’univers ?

Franchement, aucune idée. Je n’ai jamais pensé à ça, je ne me suis jamais posé cette question. Je ne regarde pas les films de science-fiction, je préfère les comédies romantiques.

À quelle occasion sortez-vous le champagne ?

À chaque anniversaire. Pour moi, chaque anniversaire est important. Tu ne sais jamais si c’est ton dernier. Il faut marquer le coup chaque année. Même si je ne sors pas le champagne, je marque le coup d’une autre manière.

Au réveil, vous êtes du genre à dire “Ayo mama” ou “Allez hop, allons-y !” ?

Je dirais que ça dépend des jours. Comme je suis Gémeaux, j’ai tendance à avoir différents moods. Certains matins, je peux dire “Ayo mama” alors que d’autres fois, ce sera “Allez hop, allons-y !”. Il y a des matins où je me réveille en pleine forme même si je n’ai pas dormi de la nuit, et il y a des matins où j’ai bien dormi mais je me sens super fatiguée.

En quel animal aimeriez-vous vous réincarner ?

Un ours ou un panda. Je mets souvent ça sur mon profil Facebook. Le panda, ça bouffe énormément, ça dort et ça ne fait pas attention aux kilos que ça prend. J’aime le côté farniente du panda, chiant, emmerdant mais sympa. Je vois de jeunes pandas en train d’agacer ceux qui viennent laver leurs cages dans les zoos : c’est tout moi, ça.

Si on vous donne la possibilité de vivre une journée dans la peau d’une autre personne, qui choisirez-vous et pourquoi ?

Vous me posez une colle. Je n’y ai jamais pensé. Je ne pense pas que j’aurais aimé être dans la peau d’une autre personne. J’aime bien ma vie, j’aime bien ce que je fais. Je ne changerai pas.

Qu’offrirez-vous au Premier ministre s’il vient chez vous à l’heure du dîner et de quoi lui parlerez-vous ?

Je lui parlerai de quelque chose qui me tient à cœur : qu’il fasse en sorte qu’il y ait plus d’activités pour les jeunes. Chez moi à Pointe aux Sables, il y a un manque flagrant d’activités. Je pense que c’est pour ça que certains se tournent vers la drogue. Concernant ce que je lui offrirai, on aurait tellement de choses à se dire qu’il n’aura pas forcément le temps de manger quoi que ce soit. Je lui donnerai, en toute modestie, un verre d’eau parce qu’il aura forcément la gorge très sèche après cette longue conversation.