La première chapelle de Rivière des Anguilles fut construite en 1800. Elle se trouvait à proximité de la propriété Monseiller, qui comprenait Rivière des Anguilles, Bénarès et Saint Félix. Elle était connue alors sous le nom de Sainte-Cécile. Plus tard, elle fut transférée près de la berge du Gros Ruisseau. Cette nouvelle fut bien accueillie, car elle se trouvait ainsi au centre du village. Mais elle dut être reconstruite après le passage d’un terrible cyclone qui ne la ménagea pas. Elle changea de nom et prit celui de « Notre Dame des sept douleurs » sous le pastorat du chanoine Conway qui était curé à Souillac. Les vicissitudes ne s’arrêtent pas là. Le violent ouragan de 1892 porta un autre coup dur à la chapelle qui fut détruite.

Père Dorai Raj

Mais grâce à l’aide bénévole des propriétés sucrières, l’église fut reconstruite et on lui donna le nom de Sacré Cœur de Jésus, nom qu’elle porte encore aujourd’hui. Ce n’est qu’en 1919 que le père Borbes, C.S.S.P, put y apporter des améliorations. Il agrandit l’église de son sanctuaire, puis l’enrichit de ses trois superbes autels de marbre, de ses vitraux, de ses nombreuses statues et de son carillon. Nous avons trois petites chapelles qui y sont rattachées, soit Saint Georges à Camp-Diable, Saint Louis à Bois-Chéri et Notre Dame de la Paix à Batimarais.

 

L’année du centenaire commencera le 10 juin 2018 et se terminera le 9 juin 2019. Tout un programme qui s’échelonnera pendant toute une année. Le jour de l’inauguration, le dimanche 10 juin prochain, il y aura une grande messe qui sera célébrée par notre Cardinal Maurice Piat à 14h30.

Avant la célébration, une neuvaine sera faite à compter du 1er juin à l’église du Sacré Cœur de Jésus. Chaque jour de neuvaine débutera avec l’Adoration du St Sacrement, soit à 17h le vendredi 1er juin, ainsi que du lundi 4 juin au vendredi 8 juin, à 15h les samedi 2 et 9 juin, et à 9h le dimanche 3 juin. Pendant les neuf jours, il y aura également l’enseignement sur l’amour du sacré cœur de Jésus, une explication des 12 promesses de Jésus pour l’humanité, suivie d’une bénédiction et d’une messe.