Le Cercle de Rose-Hill a fêté vendredi soir ses 80 ans. Dans une ambiance de cocktail et amicale, c’était l’occasion de rencontrer d’anciens président du club qui ont reçu un présent. Un des anciens membres, l’artiste Robert Duvergé, s’est confié au Mauricien : « Je pense que ce club a un très grand potentiel, à une époque il était très réputé. Au niveau des jeunes il est vrai que cela ne les intéresse plus beaucoup mais je sais que la direction actuelle travaille sur de nouveaux concepts afin de les intéresser aux activités du Cercle de Rose-Hill. » Jean Jacques Bancilhon, l’actuel président, a fait un discours mettant l’accent sur l’absence des jeunes. « Je pense qu’il est important de retravailler nos formules et de créer des activités où nos jeunes trouveront plus leur place. Je crois en la jeunesse et je crois au Cercle de Rose-Hill. J’espère que notre club aura encore de nombreuses années devant lui. »
Lancé en 1932, le Cercle de Rose-Hill a organisé diverses activités autres que sportives telles que des spectacles, levées de fonds, soirées dansantes, cabarets de diverses têtes d’affiche de la musique mauricienne.