Le père Jocelyn Grégoire, dans l’actualité ces jours-ci, a donné la garantie dimanche, lors d’une messe en l’église de Ste-Croix où il célébrait ses 25 ans de sacerdoce : « Je ne m’engagerai pas en politique. » Dans son homélie, l’évêque de Port-Louis, qui avait présidé la messe plus tôt, exprimait le souhait que le Père Grégoire ne soit pas atteint par le virus de la politique.  
Le Père Gregoire, président de la Fédération Créoles Mauriciens, avait invité dimanche ses confrères du clergé, sa famille et ses amis en l’Église de Ste-Croix pour célébrer ses 25 ans de sacerdoce. L’Église était remplie pour cet événement. De par sa fonction de dirigeant au sein de la FCM, Jocelyn Grégoire est souvent dans l’actualité politique. C’est ainsi que la rencontre qu’il a eue la semaine dernière avec le Premier ministre qui est aussi leader du Ptr n’a pas laissé indifférent beaucoup de politiciens et de Catholiques qui se posent des questions sur son avenir sacerdotal. À la fin de son homélie avant-hier, Mgr Piat, le chef de l’Église catholique, a demandé à l’assistance de prier pour que le Père Grégoire, tout en restant proche de la population, ne soit pas tenté par la politique active. À l’heure des remerciements après la communion, le principal concerné a donné l’assurance à l’Évêque de Port-Louis que tel ne sera pas le cas. Avec un brin d’humour il a rappelé une anecdote portant sur le même sujet. Il a raconté que lors de son ordination il y a 25 ans, le cardinal Jean Margéot lui avait fait une remarque selon laquelle il avait une moutouk politique dans la tête, en lui conseillant de bien faire attention. « Moutouk la ankor lamem me li pa finn grosi, li pa finn vinn papiyon », a rassuré avant-hier J. Grégoire. Il n’y a pas de risques, selon lui, qu’il se mette en politique.
Par ailleurs une quinzaine de membres du clergé, des plus jeunes comme les plus anciens, célèbrent leur anniversaire de prêtrise durant ce mois d’août. On relève entre autres les noms de Michel Boullé, Jean-Claude Desjardins et Adrien Wiehe pour leurs 56 ans de sacerdoce ; Robert Jauffret et Georges Piat (45 ans), Jean Pierre Arlanda et Jean Bernard Fricot (3 ans), Roger Cerveaux (31 ans), Alex Tetu (26 ans) et Robert Fleurot (42 ans). Lors de son homélie Mgr Piat, en parlant de la place de la vierge Marie dans la vie de l’Église, a souligné que les prêtres choisissent le mois d’août pour leur ordination car ils se placent ainsi sous sa protection.