Maurice Allet a annoncé ce matin sa démission comme président du PMSD. « Je refuse de suivre Xavier Duval dans sa voie suicidaire. Je n’ai pas le droit de quitter un gouvernement pour suivre un corbillard. Je n’ai pas le droit d’oublier que SAJ avait essayé de pendre Sir Gaëtan Duval », a-t-il déclaré en substance à la presse ce matin.
Maurice Allet n’a toutefois pas donné de précision concernant son action future sur le plan politique, refusant à ce stade de parler de dissidence. « Il n’y a pas de structure au sein du PMSD. Il n’y avait que le président, le leader, le secrétaire général et le trésorier. Je vais voir maintenant comment le PMSD va fonctionner », dit-il.
La conférence de presse a longuement été consacrée au leadership du PMSD. Maurice Allet a accusé Xavier-Luc Duval d’avoir mené le PMSD à sa perte en refusant de mettre en place les structures dont la création avait été proposée par Rama Valayden. Il lui reproche de s’être entouré des membres de sa famille et d’amis comme Mahmad Khodabaccus.
Pour Maurice Allet, Xavier-Luc Duval a démissionné du gouvernement sans consultation avec les membres de son parti. « J’avais conseillé à Xavier Duval, puisqu’il n’avait pas été au pays durant quatorze jours, d’aller au conseil des ministres avant d’organiser une réunion des dirigeants du parti et de prendre une décision ». Il a expliqué les circonstances dans lesquelles il avait été convoqué au bureau de Xavier-Luc Duval vendredi dernier à 11 h. Lorsqu’il s’est rendu à son bureau à l’hôtel du gouvernement, ce dernier, qui était en présence de quelques amis dont Mahmad Khodabaccus, l’informé qu’il avait soumis sa démission.
Maurice Allet qui affirme avoir parlé avec son ministre de tutelle, à savoir le Premier ministre, a affirmé qu’il ne compte pas soumettre sa démission comme président de la MPA. « C’est le Premier ministre qui m’a nommé, pas Xavier-Luc Duval ». Il a exprimé sa reconnaissance au Premier ministre qui ne l’a pas remplacé après sa démission de ses fonctions dans le cadre de l’affaire Jeannot/Varma. Il a accusé Xavier-Luc Duval de n’avoir pas levé le petit doigt pour lui alors qu’il passait pas des moments difficiles et alors que les médias le « traitaient comme un bandit et comme un récidiviste ».
Maurice Allet a observé que la plupart des nominés du PMSD n’ont pas suivi le mot d’ordre de leur leader de soumettre leur démission. Deux ambassadeurs, à savoir Mirella Chauvin et M. Lam Vo Hee n’ont pas démissionné alors qu’Azad Doomun l’a fait sous la pression de son leader.
Nous reviendrons sur la conférence de presse.