La ministre de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être familial annonce la mise sur pied d’un Child Protection Service (CPS) dans chaque district, à commencer par Vacoas, dont l’inauguration sera faite ce soir par le Premier ministre, Navin Ramgoolam. La députée de l’opposition Lysie Ribot interpellait la ministre au sujet du rapport 2011/2012 de l’Ombudsperson for Children et des mesures prises par le ministère pour remédier aux différents manquements mis en exergue dans ce rapport au sein de la Child Development Unit (CDU) et des shelters.
Dans ce document, plusieurs recommandations ont été formulées en vue d’améliorer les services de cette instance tombant sous la tutelle du ministère et également pour améliorer la gestion des shelters chargés d’accueillir des enfants placés par le ministère. Mireille Martin a expliqué que des mesures correctives avaient déjà été enclenchées au niveau de son ministère avant la publication dudit rapport. La CDU dispose de six bureaux à travers l’île et ce service sera renforcé avec l’ouverture d’un Child Protection Service dans chaque district de l’île, annonce-t-elle. Le premier a vu le jour à Vacoas à travers le financement du ministère et l’aide financière du CSR. Il est opérationnel depuis avril dernier, et son lancement officiel sera effectué par le PM cet après-midi. Ce nouveau service moderne offrira, selon la ministre, un environnement propice avec un coin enfants et au personnel, un meilleur environnement de travail. En fonction des fonds disponibles, ce service sera reproduit à Goodlands où un espace a déjà été identifié.
Au sujet de la recommandation de l’Ombudsperson pour revoir le fonctionnement de la CDU, la ministre a annoncé que des mesures ont été initiées pour un audit et qu’un exercice de re-shufflement du personnel de la CDU a été effectué en 2012. Certaines des activités de la CDU liées à l’information, l’éducation et la communication ont été par ailleurs confiées au National Children’s Council. Le ministère a également ordonné une National Child Protection Strategy pour une planification globale en matière de développement de l’enfant et la protection de l’enfance. Afin d’améliorer la prestation de service, le Children’s Bill est en voie d’élaboration ainsi qu’un web-based register sur la protection de l’enfance, ajoute Mireille Martin.
S’agissant des shelters, des visites régulières, y compris des visites surprises, sont effectuées régulièrement. Des psychologues supplémentaires seront bientôt recrutés par le ministère pour les sessions de counselling au sein des shelters. Afin de renforcer le suivi et la supervision de ces abris, un système d’inspection pour la revue périodique du placement des enfants sera bientôt mis sur pied, annonce la ministre.
Lysie Ribot s’est dite particulièrement préoccupée au sujet d’un environnement de travail adéquat pour le personnel de la CDU, comme souligné dans le rapport de l’Ombudsperson for Children. La ministre affirme être consciente de ce problème et que les fonds sont un facteur déterminant pour améliorer l’environnement de travail pour ces personnes. La députée mauve s’est aussi inquiétée du fait que certains des enfants ne vont pas à l’école. La ministre devait préciser qu’il s’agit d’enfants ayant accumulé un certain retard, et qui en contrepartie suivent des cours de rattrapage au shelter où ils vivent.
Le leader de l’opposition Alan Ganoo a, à son tour, interrogé Mireille Martin pour savoir dans quelle mesure le ministère peut s’assurer que les personnes recrutées au sien des shelters ont le profil nécessaire et « un passé propre ». Le ministère n’a pas de droit de regard sur la gestion quotidienne des shelters du privé où sont placés les enfants, ni sur le recrutement du personnel, a répondu Mireille Martin.