Le livre blanc sur la réforme électorale, attendu depuis plusieurs mois déjà, devrait être publié avant la rentrée parlementaire prévue dans un mois, a déclaré hier le Premier ministre. Navin Ramgoolam s’adressait à la presse à l’issue de la cérémonie de dépôt de gerbes devant la stèle en hommage aux fondateurs du PTr au square Guy Rozemont.
Invité par Le Mauricien à dire si en cette année de campagne électorale, le projet de réforme électorale était encore pertinent, Navin Ramgoolam a répondu positivement. « J’ai cru entendre un des membre du Remake affirmer qu’il ne voterait pas. S’il ne le fait pas tant mieux. Se ki pa kontan pas kontan hein ! » a-t-il lancé. Le Premier ministre a expliqué que le projet de réforme est prêt mais que tout est une question de timing. « Je crois qu’il sera rendu public avant la rentrée parlementaire », a-t-il dit.
Le leader des rouges a annoncé l’organisation prochaine d’un congrès du Parti travailliste au centre Swami Vivekananda. « Normalement le congrès a lieu le jour de l’anniversaire du PTr mais cette fois nous avons décidé de le faire plus tard », a-t-il affirmé en précisant que beaucoup de jeunes ont soumis leur candidature pour siéger dans les instances de ce parti. « Nous le ferons de manière plus grandiose », dit-il. Une réflexion a aussi été engagée sur l’organisation du meeting du 1er mai au sein du parti travailliste. Le PM a observé que le Parti travailliste avait choisi de ne pas organiser de meeting l’année dernière et que celui organisé par l’opposition n’avait pas eu d’impact.
Dans un ordre plus général, le leader du PTr a observé que ce parti est enraciné à Maurice. « Il y a la main du PTr dans tous les progrès, tous les développements. C’est un parti que personne ne pourra effacer. C’est la raison pour laquelle nous sommes dans la position actuelle et le serons encore », a-t-il dit. Il a, par la même occasion, confirmé que c’est lui qui dirigera l’alliance gouvernementale aux prochaines élections générales. « Nous les remporterons, c’est une garantie ». Invité à commenter les remous suscités chez certains dirigeants rouges à la suite d’une déclaration d’Abdullah Hossen à l’effet que les portes et les fenêtres du PTr sont maintenant fermées, Navin Ramgoolam a dit qu’il a simplement dit qu’il ne veut pas que des boulets soient attachés aux pieds du PTr. « Je l’ai déjà dit dans le passé en utilisant d’autres termes », a-t-il observé.
Commentant la situation au niveau du Remake, Navin Ramgoolam a observé que lors des dernières élections générales, le PTr avait accordé 17 tickets au MSM et a été très critiqué pour cela. « J’attends de voir ce que ces mêmes personnes diront devant la répartition 30/30 de candidats entre le MSM et le MMM. Est-ce que le MSM représente 30 tickets ? »
Pour sa part, Raj Aubeeluck, ancien maire de Beau-Bassin/Rose-Hill, a dans une déclaration à la presse condamné la déclaration d’Abdullah Hossen à l’effet que les portes et les fenêtres du PTr sont fermées aux éléments de l’opposition. « Si les gens de bonne volonté et l’opposition veulent se joindre au PTr, il faut les laisser », a-t-il dit en s’en prenant à ceux qui veulent « accaparer le parti et qui étaient auparavant de l’autre côté ». M. Aubeeluck souligne que le leader du PTr a affirmé que les portes du PTr ne seront jamais fermées. « Si des gens de bonne volonté veulent aider le PTr pour donner un coup de main à Navin Ramgoolam nous les aiderons ».
La cérémonie de dépôts de gerbes au square Guy Rozemont à l’occasion du 78e anniversaire de la création du parti a réuni les dirigeants du PTr dont des ministres et parlementaires. Il est revenu à Guy Narainsamy de prononcer les prières coutumières. Il a rendu hommage à sir Seewoosagur Ramgoolam et à Navin Ramgoolam.=