Une journée pour évoquer ce que peut être un autre monde. Le samedi 30 août, les personnes engagées à travers les ONG, l’artisanat, la culture, l’art, la musique vers un autre mode de vie, étaient à Eurêka, Moka, pour s’exposer et se faire entendre. Another Breach in the Wall, du collectif Bring a Smile et Sitwayen Animal and Roots Arts 196, fissure les limites du conventionnel.
L’action cogne une nouvelle fois ce mur cimenté à l’ingérence politique et fissure la gouvernance pratiquée. Armés d’idées nouvelles et d’une autre vision du mode de vie ambiant, des ONG et des volontaires se sont regroupés dans le jardin d’Eurêka pour sensibiliser ceux venus à leur rencontre. Malgré leurs efforts répétés pour alerter les autorités, qui se montrent sélectivement sourdes sur certaines thématiques d’actualité, cette nouvelle mouvance ne s’épuise pas. Au contraire, elle s’équipe de connaissances et d’ouvertures d’esprit afin de mieux manifester sa vision d’un meilleur avenir.