Image d'illustration

Au fil des semaines, la brigade anti-drogue a multiplié ses interventions à travers l’île, comme l’a recommandé l’adjoint au Commissaire de Police, Choolun Bhojoo, responsable de cette section de la police. Cette semaine encore, leurs efforts ont porté des fruits car de très importantes saisies ont eu lieu dans la région de Plaine Champagne, jeudi et vendredi, et à Alexandra Falls, mardi, lors d’opérations de balayage. D’autre part, cinq personnes ont aussi été arrêtées dans le cadre du trafic de drogue après que des perquisitions ont eu lieu à leur domicile.
Aidés de la Police Helicopter Squadron, les officiers de la brigade anti-drogue ont survolé une zone forestière près d’Alexandra Falls à 12h30, mardi, les conduisant à la découverte d’une plantation de gandia. 506 plants de cannabis, mesurant entre 5 cm et 10 cm, y ont été découverts et arrachés. Puis, vers 9h40, jeudi, les enquêteurs de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) ont balayé une région boisée à Relay Station, Plaine Champagne, où ils ont saisi 556 plants de cannabis mesurant entre 20 cm et 60 cm.
Les officiers de l’ADSU se sont à nouveau rendus à Plaine Champagne le lendemain pour une autre opération de balayage. Il s’avère que cette intervention a donné lieu à leur plus importante saisie de la semaine: huit sacs en plastique contenant du cannabis ont été découverts dans une autre région boisée de la région.
 
Plus de 7 kg de cannabis
 D’après les sources policières, la drogue saisie pèserait 7,88 kilos au total, ce qui équivaut à une valeur marchande d’au moins Rs 3,150,000. Afin que l’identité du propriétaire de cette grosse quantité de drogue soit découverte au plus vite, les officiers de la Scene of Crime Office (SOCO) ont également été mandés sur place. Une enquête est en cours.
Bien que la police n’ait pas encore mis la main sur les cultivateurs des plants de gandia arrachés, cela ne les a pas empêchés d’effectuer plusieurs arrestations relatives au trafic de drogue, au cours de la semaine. La première arrestation a été effectuée à Bel Air Rivière Sèche, lundi. Une perquisition a eu lieu au domicile d’un habitant de la région à midi et de la drogue synthétique a été découverte chez lui, enveloppée dans du papier aluminium. La police a également mis la main sur une somme de Rs 11,700, qu’elle suspecte provenir de la vente de cette même drogue. Puis, le lendemain, c’est chez un habitant de Surinam qu’a eu lieu la deuxième perquisition fructueuse de l’ADSU. Une certaine quantité de Subutex a été découverte chez lui. Interrogé, il a avoué à la police que cette drogue était destinée à la distribution. Il a aussitôt été placé en détention. Mercredi, c’est le domicile d’un coiffeur à Joree Lane, Petite Rivière, qui a été fouillé: 12 plants de gandia, mesurant entre 8 cm et 50 cm, ont été découverts dans des conteneurs en plastique à l’étage de sa maison. Ils les avait placés sur le balcon. Il a été traduit en Cour durant la même journée et a été reconduit en cellule, la police ayant objecté à sa remise en liberté.
La quatrième personne arrêtée dans le cadre du trafic de drogue est une femme de 31 ans habitant Ville Noire, Mahébourg. Vendredi, 12 feuilles d’aluminium contenant de l’héroïne ont été saisies sur elle, ainsi que la somme de Rs 1,600, suspectée de provenir de ce commerce illégal. Après qu’elle a admis que cette drogue était destinée à la revente, elle a été placée en détention policière. Enfin, la dernière arrestation de la semaine a eu lieu à Cité EDC, Rivière Noire, vendredi. Un tailleur de pierres a été coffré pour possession de 77 graines de gandia, qu’il avait l’intention de cultiver, d’après ses dires, à la police.