Sous l’ordre de l’adjoint au Commissaire de Police (DCP) Choolun Bhojoo, des Crack Down Operations ont eu lieu jeudi à travers l’île. Les domiciles d’une douzaine d’individus ont été fouillés. Sept personnes, dont deux récidivistes, ont été arrêtées pour possession de drogues diverses. Les opérations se sont déroulées sans incident, les suspects n’ayant opposé aucune résistance lors de leur arrestation.
Ce jeudi, dès 6h du matin, une équipe de l’ADSU a été envoyée à Highlands, assistée du Groupe d’intervention de la police mauricienne (GIPM), de deux équipes de la Special Supporting Unit (SSU), de l’Emergency Response Service (ERS) et de la Police Dog Unit, pour y effectuer des perquisitions. Se déroulant simultanément, elles ont permis d’arrêter trois personnes. Un homme de 28 ans, chez qui les enquêteurs ont trouvé six graines de cannabis, a été appréhendé pour les besoins de l’enquête et a été traduit en Cour de Curepipe le lendemain avant d’être libéré sous caution. Des feuilles de cannabis ont été saisies au domicile des deux autres personnes arrêtées à Highlands. L’un d’eux, âgé de 22 ans, avait déjà été arrêté en 2012 pour « possession of cannabis for the purpose of distribution ». Vendredi, ils ont tous deux été traduits en Cour de Curepipe avant d’être également libérés sous caution. Quatre autres maisons ont été fouillées, dont celle d’un récidiviste ayant déjà été arrêté à deux reprises pour possession de cannabis. Cependant, aucune drogue n’y a été trouvée.
Trois heures plus tard, c’est à Cité la Cure qu’ont été entamées des perquisitions, sous la supervision du surintendant de police Azima. Aidée de la SSU, de l’ERS et de la DSU de la division métropolitaine Nord, ainsi que de la Police Dog Unit, la brigade antidrogue a fouillé cinq maisons simultanément. Quatre personnes ont été arrêtées, dont un récidiviste. Ce dernier, un peintre de 25 ans, a été arrêté à deux reprises pour « possession of heroin » et « attempt to possess heroin ». Cette fois, c’est en possession d’un bong contenant des traces de cannabis que les forces de l’ordre l’ont appréhendé. Un autre habitant du quartier, dont le domicile a été fouillé le même jour, devait être arrêté pour le même délit. Ils seront incessamment fixés sur leur sort.
D’autre part, un jeune homme de 19 ans a également été arrêté. Quelque 3,9 g d’héroïne, répartis en 69 doses enveloppées dans du papier aluminium, ont été découverts chez lui. Un panneau en verre, deux moitiés d’une lame de rasoir, un rouleau de papier aluminium déjà entamé, une paire de ciseaux et des morceaux de papier aluminium ont également été récupérés par l’ADSU. Selon des informations, ces objets serviraient lors de la distribution de drogue. Une somme de Rs 6 300, que la police suspecte de provenir de ce trafic illicite, a aussi été saisie. Le jeune homme se trouve au centre de détention des Casernes centrales et sera interrogé pour les besoins de l’enquête.
Enfin, la quatrième arrestation implique un peintre de 21 ans, chez qui a été découvert 0,05 g de gandia dans un sac en plastique noir. La division Sud de l’ADSU a, quant à elle, effectué deux autres arrestations, soit à Plaine-Magnien et Mahébourg, durant la même journée. À 5h35, une équipe de la brigade antidrogue a été envoyée au domicile d’un tailleur de pierre de 43 ans, à Plaine-Magnien. Neuf plants de gandia, mesurant entre 10 et 16 cm, y ont été saisis, ainsi qu’un bong comportant des traces de cette drogue. Après avoir été traduit en Cour de District de Grand-Port le même jour, il a été libéré sous caution. Un habitant de Mahébourg de 26 ans a, lui, été arrêté à 7h45 ce matin-là en possession de 0,9 g de cannabis, enveloppé dans du papier d’aluminium. Aussitôt arrêté, son domicile a été fouillé et 35 plants de gandia y ont été découverts. Après sa comparution en Cour le même jour, il a été conduit en prison. La remise en liberté lui a été refusée.