Président du Conseil International des Jeux (CIJ), le Seychellois Antonio Gopal se trouve actuellement à Maurice. Il a profité de son séjour pour visiter les différents sites qui seront utilisés lors des prochains Jeux des îles et a également rencontré les responsables du comité d’organisation des Jeux des îles (COJI). Au cours d’un point de presse tenu hier après-midi, avec à ses côtés, le ministre Stephan Toussaint, le Chief Executice Officer du COJI, Jean-Pierre Sauzier, et le chef de cabinet au MJS, Maubarak Boodhun, il a fait part de sa satisfaction.

« J’ai été impressionné par le site de Côte d’Or. C’est du très haut niveau. Ce complexe que je considère être le meilleur de la région, peut accueillir des compétitions internationales », avance Antonio Gopal. Ce dernier se réjouit également que Maurice gagnera le pari organisationnel, comme cela avait été le cas en 85 et 2003, et que toutes les infrastructures seront prêtes dans les délais prescrits. « Je suis dans le domaine de la construction, et je peux souligner que tout le planning est bien avancé ».

La rencontre d’Antonio Gopal avec les responsables du COJI s’est également révélée positive, selon ses dires. « Nous avons effectué un tour d’horizon et je constate que tout est sur la bonne voie. J’ai côtoyé des gens capables qui possèdent l’expérience des Jeux de haut niveau ». Et d’ajouter : « Il faut éviter toute inquiétude ».

De son côté, Jean-Pierre Sauzier a souligné que les différentes rencontres avec le président du CIJ ont été fructueuses. « Nous avons passé en revue les différentes commissions et nous avons répondu aux questions appropriées d’Antonio Gopal. Nous allons donc dans la bonne direction ».

C’est ainsi que le CEO du COJI a fait ressortir que le dossier transport devait être finalisé, hier après-midi et que le point devait être effectué avec d’autres commissions la semaine prochaine. Par ailleurs, la chanson des Jeux sera lancée ce soir (19 h) au théâtre Serge Constantin à Vacoas. La palme revenant à un groupe inconnu jusqu’ici du grand public, suite à la décision des membres du jury présidé par Gérard Louis. La compétition avait recueilli une trentaine d’envois.


Une présence journalistique qui laisse perplexe

«Aucune invitation officielle n’a été lancée à la presse concernant la visite d’Antonio Gopal à Côte d’Or», ont affirmé Stephan Toussaint et Jean-Pierre Sauzier. Cela faisait suite à une question du Mauricien concernant la présence d’un journaliste sur le site, mercredi dernier.

Prenant à témoin son Adviser, Fabien Hector, le ministre de la Jeunesse et des Sports, qui n’était pas présent à Côte d’Or, a maintenu que les journalistes n’ont pas été invités à cette fonction, mais qu’ils l’ont été pour le point de presse avec le président du CIJ.

De son côté, Jean-Pierre Sauzier s’est dit surpris de la présence de ce journaliste sur le site.

«Je me suis demandé qu’en est-il des autres journalistes. Le service du communication du COJI, que j’ai alors contacté, m’a confirmé n’avoir envoyé aucune invitation. La question était de savoir si le journaliste pouvait être accepté ou pas sur le site ».

Le CEO a maintenu qu’aucun groupe de presse n’a été favorisé et qu’il a évoqué cette présence avec le président et le vice-président du COJI à l’issue de la visite.

Par ailleurs, Jean-Pierre Sauzier a démenti le fait qu’une signature de contrat a été effectué entre le COJI et un groupe de presse.

«Nous avons voulu travailler avec tous les groupes de presse pour l’achat d’espace publicitaire. Certains ont accepté, alors que d’autres se sont désisté. C’est une approche démocratique», a-t-il affirmé. De son côté, Stephan Toussaint a souligné qu’un communiqué sera bientôt émis sur la polémique entourant le clip réalisé par la compagnie Grey-Mauritius dans le cadre de la campagne promotionnelle des Jeux.