Anwar Husnoo, ministre de la Santé et candidat au No 3, a rappelé à la communauté sino-mauricienne hier, au Heen Foh Hall, que le gouvernement est en négociations avec l’UNESCO pour amener plus de développement à Chinatown. Les autres intervenants de l’Alliance Morisien au No 2, Zouberr Joomaye, Shakila Jahangeer et Abdullah Hossen, ainsi que ceux du No 3, Anwar Husnoo, Parwez Nurwoollah et Mahmad Aleem Bocus, ont tous demandé à l’assistance de « redonner votre confiance à Pravind Jugnauth pour la continuité ». Sylvio Tang, ancien ministre de la Jeunesse et des Sports sous le gouvernement de Navin Ramgoolam, présidait la réunion.

Anwar Husnoo a indiqué que « gouvernman an negosiasion avek l’UNESCO pou gete si kapav amenn plis devlopman dan Chinatown ». Il explique : « Nou pou kraz ansien batiman e fer nouvo. Vot pou lakontinwite. Si ou vot pou PTr, li pou pran enn an e demi pou komans proze. MMM, li, li pou dan lopozision e ou pou gaspiy ou vote. » Il trouve aussi que les adversaires « font de la démagogie ». Il ajoute : « C’est un signe de panique. »

Fustigeant Xavier-Luc Duval, Anwar Husnoo dit : « Li le legaliz gandia. Li dir tir kann, plant gandia. Dan ki direksion nou pe ale. Pena ase problem ladrog ? Get komie sezi pe fer. Navin Ramgoolam dir tir “safe City”, kot bann abitan Chinatown konn linportans ou sekirite. Gouvernman finn amenn saler minimal ek stabilite. » Axant son intervention également sur le métro révolutionnaire mis en place et qui amènera le tourisme culturel, il avance que « ou ena swa pou vot lakontinwite dans le sérieux ou les farceurs dans l’aventure ».

Abdullah Hossen, candidat au No 2, déclare que « avek MMM, ou pou res lor platform. Swa ou rant dan trin PTr e ou mars an arier, swa ou pran metro MSM, celui de la modernité, l’itinéraire d’un démarrage qui va vers la continuité du progrès du pays », a-t-il dit. Abdullah Hossen de poursuivre : « Chinatown, li enn sinbol. Bizin tenir kont so spesifikasion. Nous vivons dans un pays pluriculturel. Pou Por-Lwi, enn lavil mor, nou ena enn gran vizion pou li e nou pou redonn so kase à Chinatown en créant plus de facilités de loisirs et permettre aux gens d’avoir une meilleure qualité de vie. »

Zouberr Joomaye, candidat au No 2, dira que Xavier-Luc Duval « souhaite stopper le projet du métro alors que le projet de Safe City a été mis en place pour la protection de la population ». Il dira de plus que Navin Ramgoolam, lui, parle de les enlever. « Pe gagn zafer ar dimounn iresponsab. Le No 2 est bien particulier, li ase reprezantatif e tre diversifie », dit-il, expliquant que sa candidature au No 2 est comme un parcours similaire avec ses amis sino-mauriciens.

« Mo finn ne dan Por-Lwi e mo konn kontribision bann sinwa pou devlopman sosial e ekonomik pei. Bann sinwa finn aport bokou kontribision dan biznes », a-t-il précisé.
Shakila Jahangeer, candidate au No 2 a qualifié son leader « d’homme de vision et d’action », qui mène « un combat sans relâche » contre la drogue. « Zenes se fitir Moris. Bizin pran bann mezir pou ankadre zot, d’où l’éducation tertiaire gratuite par le PM pou ki zanfan nepli pran so rev met dan plakar », dit-elle.

Parwez Nurwoollah, candidat au No 3, a mis l’accent sur l’unité dans la diversité. « Nous devons nous assurer que le mauricianisme, qui fait partie de notre culture, ne soit pas altéré », souligne-t-il. Parlant de la joute électorale, il se dit convaincu que « nou pe al dan enn gran viktwar ki pou depas viktwar 2014 ». Mahmad Aleem Bocus, au No 3, dira : « Lalians Morisien pa pe vinn lame vid, ena bilan. Nou temwin de bokou mezir inn amene pou amelior lavi sak Morisien. Lopozision ti pe dir lekonomi pou koule si ogmant pansion. PTr pe vey sek aster li dir pou donn Rs 10 000 pansion vieyes. »