Pour Géraldine Pachamootoo-Elysée (à droite), ce confinement permet de se rapprocher des gens que l’on aime

Si les fakes news continuent à créer des vagues durant cette période de confinement, certains internautes tentent d’apaiser les esprits grâce à des chansons, des cours de gym ou des vidéos parodiques sur Facebook ou Instagram.

Avec la fermeture des salles de sport, de musculation et autre zumba, le hashtag #coronaworkout a le vent en poupe. Les réseaux sociaux débordent de coachs expérimentés ou improvisés qui donnent des exercices à faire dans son salon. Des sportifs connus, comme Géraldine Pachamootoo-Elysée, médaillée de bronze du 400 mètres haies aux JIOI 2003, proposent des exercices quotidiens à ses amis sur Facebook. Pour maintenir une certaine forme physique et lutter contre le stress, quoi de mieux que de se retrouver en famille.

Géraldine Pachamootoo-Elysée est secondée par son époux, Deny, et son fils, Enzo, 7 ans, dans la joie et la bonne humeur. « Il nous arrive de beaucoup rigoler, en dansant comme des fous dans les vidéos. Car au-delà de l’exercice physique, l’importance est de dire aux Mauriciens d’user de ce confi nement pour vous rapprocher des gens que vous aimez et dont vous vous êtes éloignés au fil du temps », souligne l’athlète. Comment ne pas s’attarder sur ces initiatives orchestrées par des musiciens afin de faire oublier le silence pesant du confinement ? Des habitants de Roche-Bois chantant et dansant chacun depuis leur logement au rythme des ravannes, djembé et guitares.

Cette vidéo, qui fait le buzz depuis une semaine, a généré des centaines de milliers de vues sur Facebook et mis du baume au cœur des habitants de ce quartier. Dans le registre des divertissements aussi, une vidéo parodiant l’interpellation par la police de cinq jeunes hommes se prélassant au bord d’une rivière, vidéo qui a provoqué l’hilarité de beaucoup de Mauriciens.

Cette vidéo postée le 22 mars dernier a tellement amusé les internautes qu’elle a été parodiée à son tour provoquant une variation peu reluisante sur le même thème : excès de zèle de certains membres des forces policières, interpellations de personnes faisant fidu couvre-feu, etc., mais qui ont le mérite d’adoucir les moeurs en cette période de réclusion forcée…