Le président de l’Association pour la Protection de l’Environnement et des Consommateurs (APEC), Suttyhudeo Tengur, estime que l’intérêt des capitalistes a primé sur celui des petits consommateurs lors de l’exercice du Monetary Policy Committee sur le taux directeur (Key Repo rate) de la Banque de Maurice qui est passé, hier soir, de 4,90% à 4,65%.
« Quel impact cette baisse de 25 points sur le taux directeur aura-t-elle sur les consommateurs ? » s’interroge M. Tengur dans un communiqué émis ce matin. Il y aura au moins trois impacts directs, dit-il, sans compter les effets indirects, principalement sur les coûts des services. Suttyhudeo Tengur estime que comme les importations coûteront plus cher et que les importateurs devront trouver plus de roupies pour payer leurs devises, les prix des articles de consommation augmenteront. Pour lui, au supermarché, « le consommateur devra débourser plus de roupies pour avoir un panier de plus en plus léger, avec moins d’articles à l’intérieur ».
Par ailleurs, relève Suttyhudeo Tengur, cette baisse entraînera celle du taux d’intérêt à l’épargne chez les banques commerciales. « Ces dernières n’offrent déjà pas plus de 4% actuellement ou dans certains cas, un peu plus de 4 % l’an comparé à environ 7/8 % l’an il y a quelques années. Qui va vouloir épargner avec un taux d’intérêt pareil qui continue de baisser au fil des ans ? » Il dit penser aux milliers de retraités qui dépendent des intérêts bancaires pour vivre. Cette baisse du taux directeur, dit-il, affectera indéniablement le niveau de vie de cette catégorie de Mauriciens.
Pour le président de l’APEC, les « grands gagnants de cet exercice » sont les capitalistes et les grandes entreprises dans divers domaines. « Ces derniers sont lourdement endettés et ces 25 points les aideront à éponger une partie de leurs dettes tandis que celles des consommateurs et des petits ménages augmenteront ». M. Tengur se demande « dans quel intérêt travaille-t-on au ministère des Finances ? »