Le département d’ophtalmologie de l’hôpital Apollo Bramwell vient d’introduire une nouvelle technique de greffe de cornée qui permet une guérison plus rapide, le tout sans sutures.
Avec cette nouvelle technique, le DSAEK (Descemet’s Stripping Automated Endothelial Keratoplasty), le chirurgien peut remplacer la couche postérieure de la cornée (la membrane transparent à l’avant de l’oeil, essentielle à la vue).
« Une greffe de la cornée traditionnelle nécessite le remplacement de toute l’épaisseur de la cornée. Par contre, grâce au DSAEK, les cellules endommagées sont enlevées de l’oeil du patient et remplacées par la lamelle de la cornée, provenant de la cornée du donneur. Puisqu’une très petite incision est effectuée lors de ce procédé, les sutures ne sont pas nécessaires, éliminant ainsi les risques de complications liées aux sutures exposées ou infectées », explique le Dr Bharati Sharma, consultant en ophtalmologie à l’hôpital Apollo Bramwell.
La partie endommagée de la cornée est remplacée par des cellules saines prélevées sur la cornée d’un donneur, obtenues de la Tissue Bank International (TBI), une organisation basée aux États-Unis. TBI est reconnue à travers le monde pour sa rigueur au niveau de la sélection et la conservation du tissu humain. Ces cornées sont prélevées et évaluées selon des normes très strictes avant d’être utilisées.
La première patiente à se soumettre à la nouvelle procédure est une femme de 61 ans, souffrant d’une condition connue comme la dystrophie endothéliale de Fuchs, une maladie dégénérative de la couche postérieure de la cornée qui provoque une perte de la vue.
« Notre patiente a été opérée de l’oeil gauche et se porte très bien. Sa cornée est claire, et la lamelle provenant du donneur a bien adhéré à l’ancienne cornée sans points de suture. Le rétablissement de sa vue a été bien meilleur et plus rapide qu’avec une greffe de la cornée traditionnelle. Le risque de rejet de la cornée du donneur est aussi plus faible, et l’oeil traité est beaucoup plus fort et plus résistant aux blessures », ajoute le Dr. Sharma.
Le département d’ophtalmologie de l’hôpital a connu d’importants développements en moins de deux ans, surtout dans le domaine des traitements de la cornée.
« Les soins en ophtalmologie sont parmi les plus recherchés et Apollo Bramwell souhaite développer le domaine du traitement de la cornée à Maurice. Nous sommes heureux de l’introduction de cette nouvelle procédure qui s’ajoute à nos autres services. L’hôpital a récemment fait l’acquisition de la Pentacam, un outil de pointe pour la détection précoce du kératocône, une maladie qui affecte la cornée. L’hôpital a été le premier à Maurice à offrir le “collagen cross-linking”, une procédure qui traite le kératocône », a déclaré David Gray, Deputy Chairman de l’hôpital Apollo Bramwell.