L’implantation cochléaire est désormais une possibilité à Maurice pour la première fois, donnant un nouvel espoir aux enfants et adultes qui souffrent d’une perte d’audition très importante, voire totale. Introduite par l’hôpital Apollo Bramwell, cette technique nécessite une intervention chirurgicale pour poser un implant cochléaire, petit appareil destiné à restaurer l’audition.
Ce nouveau procédé a été introduit par le département de ENT, Head and Neck Surgery et le département de Speech and Language Pathology. Les prothèses auditives (analogues et numériques) ne sont pas utiles aux patients qui souffrent de surdité sévère à profonde. Ces patients étaient impuissants, car ils ne pouvaient pas être traités à Maurice, ou étaient obligés de partir à l’étranger pour bénéficier d’une implantation cochléaire.
« L’introduction de cette nouvelle technique bénéficiera aux enfants qui sont nés sourds, ou qui ont perdu l’audition suite à une maladie pendant leur enfance, dont la méningite (inflammation des membranes autour du cerveau et de la moelle épinière), l’encéphalite (inflammation du cerveau), la septicémie, ou des infections de l’oreille interne ou du nerf auditif. Cela aidera aussi les adultes qui ont souffert d’infections virales de l’oreille interne, ainsi que de méningite, encéphalite, ou toxicité due aux médicaments. Dans certains cas, les causes de la surdité ne sont pas connues. Ces patients ont parfois essayé des prothèses auditives, mais ne les ont pas trouvées utiles », explique le Dr Dinesh Murmu, consultant en ENT, Head and Neck Surgery à l’hôpital Apollo Bramwell.
De nombreux enfants qui sont sourds dès la petite enfance ne peuvent pas parler et s’expriment uniquement par le langage des signes. Cette situation peut être complètement évitée, car les implants cochléaires permettent aux enfants de développer la parole de façon normale en grandissant.
« Les jeunes enfants qui subissent une chirurgie pour l’implantation cochléaire auront besoin de réhabilitation sur le long terme pour apprendre ou réapprendre à entendre. La chirurgie doit donc être suivie d’une rigoureuse rééducation orthophonique. Puisque Maurice est un pays multilingue, la thérapie orthophonique effectuée ici sera d’un grand soutien aux patients, alors que la rééducation à l’étranger peut avoir des lacunes à cause des barrières linguistiques », ajoute le Dr Murmu.
L’introduction de l’implant cochléaire à Maurice apportera un grand soulagement aux familles qui souhaitent avoir recours à ce traitement. La chirurgie effectuée à l’étranger est plus coûteuse, mais implique également le coût élevé du voyage. De plus, cette situation peut être perturbatrice pour la vie familiale normale, surtout lorsque le patient est un enfant qui doit être accompagné par ses parents lors du traitement.
Les patients éligibles pour l’implantation cochléaire bénéficieront du soutien d’un personnel médical hautement qualifié et très expérimenté, et de la présence d’un orthophoniste pleinement qualifié. De plus, tout soutien additionnel, voire les petits ajustements à l’appareil cochléaire peuvent être effectués à l’hôpital.