L’arrivée depuis dimanche du Chief Executive Officer du département Health Care d’Omega Ark Investments plc représente un ouf de soulagement pour les autorités mais marque également le début du suspense pour les membres du personnel de la clinique Apollo-Bramwell, soit quelque 750 salariés en moyenne tous grades confondus. La conclusion de cette étape de Due Diligence avant la soumission d’une Final Bid pour la reprise de l’ancienne clinique Apollo pourrait intervenir après une période minimale de dix jours. En parallèle, c’est le statu quo dans le transfert des avoirs de la Bramer Banking Corporation Ltd (In Receivership), décidé par le conseil des ministres mais contesté par la Banque de Maurice.
Depuis hier matin, une équipe de consultants des fonds d’investissements de Londres, Omega Ark Investments plc, avec à sa tête le CEO Jerry Appleyard, a débarqué dans les locaux de la clinique Apollo-Bramwell au Réduit Triangle d’Ébène. Ils ont eu des séances de travail avec des représentants de la firme BDO, mandatée par la National HealthCare Ltd et le ministère des Finances pour trouver un repreneur de même que les membres de l’administration de la clinique. Les séances de travail et l’audit général d’Apollo-Bramwell devront se poursuivre cette semaine.
Des informations obtenues de sources bien informées indiquent qu’une autre équipe d’experts d’Omega Ark Investments plc est attendue en fin de semaine avec pour mission un travail plus pointu en termes de la transformation de la clinique. « À ce stade, nous n’avons aucune indication sur les intentions réelles des repreneurs quant à l’avenir de la clinique. Sont-ils intéressés à maintenir le cap sur les services d’un General Hospital ? Ou vont-ils s’engager dans la voie d’une clinique dans des traitements spécialisés ? Toute décision dans un sens comme dans un autre aura des répercussions sur le profil du personnel. À ce stade, nous n’en savons pas plus », ont fait comprendre ces mêmes sources.
En effet, de la décision au sujet des services médicaux qui seront prodigués dépendra la nouvelle configuration du personnel. Déjà, la révélation que la clinique emploie un personnel superflu de 250, sur la base d’un plan de restructuration de la défunte BAI depuis mars de l’année dernière, n’a pas été contestée. Mais, un changement d’orientation de la clinique dans le cadre du nouveau plan pourrait apporter des précisions sur le Personnel Strength de la clinique, que ce soit par rapport au nombre de médecins requis, des membres du personnel para-médical et du Back Office à être retenus.
Vu que les détails du plan d’Omega Ark Investments plc n’ont pas encore été révélés, le suspense est de mise au sein du personnel de la clinique même si on évite d’en parler ouvertement. En tout, la restructuration du personnel est un des points majeurs à faire l’objet d’échanges avec les autorités avant que tout éventuel Deal ne soit scellé. Cette condition fait partie de la lettre officielle donnant le statut de Preferred Bidder à la fin de l’année dernière. Les deux prochaines semaines s’annoncent cruciales pour le personnel de l’ancienne clinique de Dawood Ajum Rawat.
D’autre part, le dossier du transfert des avoirs de la Bramer Bank à la National Property Fund Ltd reste toujours en situation de Stalemate. Au vu de la confirmation, vendredi dernier, des Minutes of Proceedings du conseil des ministres à ce sujet, la situation aurait dû se décanter. Toutefois, une lettre de la Banque de Maurice, objectant à ce transfert, a constitué le grain de sable dans la mise à exécution de cette décision, permettant au Special Administrator de BAI Co (Mtius) Ltd and Related Entities, Yacoob Ramtoola, d’accéder aux avoirs évalués à Rs 1 milliard de la Bramer Bank.
Depuis le début de la semaine, le Special Administrator a eu des contacts avec le Receiver de la Bramer, Gérald Lincoln, Country Manager d’Ernst & Young (E & Y), nommé par la Banque de Maurice. Même si Gérald Lincoln doit attendre la décision de son « principal » , la Banque centrale, des informations ont pu être échangées entre les deux parties à ce jour…