Le leader de l’opposition et du MMM appelle les militants des cinq villes et les électeurs en général à tout faire pour faire reculer l’abstention lors des élections municipales de ce dimanche. Paul Bérenger, qui animait un point de presse en marge du dernier briefing avec les 120 candidats de son parti, a félicité tout le monde dont les autres partis politiques pour la façon dont s’est déroulée la campagne, mais non sans condamner « l’agression lâche contre Reza Uteem, le Lord-maire et la candidate Karamtally ».
Paul Bérenger a félicité tous les candidats en particulier les nouveaux venus dont les femmes et les jeunes pour « la détermination dont ils font preuve ». Il a précisé que malgré le manque de moyens, le MMM n’a sollicité aucune contribution et s’est débrouillé par lui-même alors que les candidats ont fait des efforts personnels. Il s’est très satisfait de la campagne électorale surtout après avoir connu une défaite électorale il y a six mois « même si ce n’était pas de notre faute ». Paul Bérenger a dit sa fierté d’avoir mené avec succès une campagne contre trois partis et demi, allusion faite au Parti patriotique. Il s’est insurgé contre « les agresseurs de Reza Uteem, un des députés les plus respectés, par des voyous, ainsi que le Lord-maire et Mme Karamtally ».
Par ailleurs, Paul Bérenger a constaté qu’il y a beaucoup de déception et de colère dans la population six mois après les élections générales. Il a finalement invité les partisans du MMM à aller voter avec discipline et en bloc pour les candidats mauves. Il a réaffirmé qu’il n’y a aucun accord ou contact « souterrain ou aérien » avec le Parti travailliste. Il a toutefois invité les partisans travaillistes à faire leur devoir.
Le secrétaire général du MMM, Ajay Gunness, s’est réjoui du travail d’équipe qui a prévalu durant toute la campagne. Il a aussi dénoncé le langage utilisé par Pravind Jugnauth. « Il n’y a aucune raison d’adopter un langage aussi abusif durant une campagne municipale ». Ajay Gunness soutient que la campagne des mauves était basée sur le progrès et la modernisation des villes, et s’est dit satisfait de l’utilisation des réseaux sociaux. Reza Uteem a, pour sa part, remercié tous ceux qui l’ont « soutenu après son agression ».