Une toux et des vomissements en septembre 2014 se sont révélés dramatiques pour Celina Lulith, 12 ans. Pourtant cette jeune habitante de Morcellement St-André est promise à un brillant avenir. Elle a obtenu 6A+ aux examens du CPE l’année dernière. Admise au SSS Droopnath Ramphul pour continuer sa scolarité, la petite Célina n’a jamais pu se rendre au collège. Pour cause, les médecins lui ont découvert un lymphome de Hodgkin, une maladie maligne du système lymphatique touchant les ganglions. Avec l’aide de l’État, elle a pu se rendre en Chine en novembre dernier pour être soignée. Si les résultats de son traitement se sont avérés très positifs, Célina nécessite d’autres sessions de chimiothérapie intensive, qui ne sont cependant pas disponibles à Maurice. D’où l’appel à l’aide de sa famille pour sauver l’adolescente, dont le traitement coûterait Rs 2 M.
Rien ne prédisposait Célina à cette maladie. C’était une petite fi lle brillante et pleine de joie. Mais une toux et de quelques vomissements en septembre 2014 a tout changé dans sa vie. Ces symptômes qui l’ont conduite une première fois à l’hôpital, puis à la clinique, se sont révélées être ceux d’un cancer. Les biopsies effectuées à Maurice et en Chine ont en effet révélé un lymphome de Hodgkin, au stade 4. Après des démarches auprès des autorités mauriciennes, de qui elle a obtenu une allocation de Rs 500 000, sa famille a pu lui faire suivre un traitement, incluant des sessions de chimiothérapie à haute dose, qui aura coûté Rs 1,7 million, en Chine. De retour à Maurice en janvier dernier, elle a vu sa maladie régresser pour atteindre le stade 2. Elle doit cependant continuer son traitement pour pouvoir éradiquer cette maladie. Malheureusement, ce traitement n’est pas encore disponible à Maurice, a indiqué le département de cancérologie de l’hôpital Victoria. En dépit des diffi cultés fi nancières, la famille Lulith s’est de nouveau rendue en Chine, grâce à l’aide des proches pour pouvoir recevoir son traitement. Mais à ce jour, par manque d’argent, Célina n’a toujours pas reçu de traitement.
Les sollicitations de la famille Lulith auprès du ministère de la Santé interpellent plus d’un. Le père, Mukesh Lulith, indique avoir expliqué son cas au secrétaire du ministre Anil Gayan. En guise de réponse, selon lui, on lui aurait demandé de solliciter le député de sa région avant de se tourner vers le ministre de la Santé. «C’est inadmissible ce qu’on m’a demandé. Il s’agit d’une question de vie ou de mort et on me demande de passer par le député de ma circonscription pour comme qui dirait obtenir une faveur», dit Mukesh Lulith. Si la police a donné une autorisation à la famille pour effectuer une quête publique, le temps presse, dit le père de Célina Lulith, indiquant qu’il faut que sa fi lle fasse une session de chimiothérapie chaque trois semaines. Dépité, il a envoyé une lettre au Premier ministre depuis une dizaine de jours sans avoir obtenu jusqu’ici de réponse. Ayant eu droit à l’aide de l’État une fois, et espérant que les autorités pourront une nouvelle fois aider sa fi lle, ne serait-ce qu’à travers le Solidarity Trust Fund, le père de Celina Lulith lance un appel à la solidarité des Mauriciens pour sauver sa fi lle. «Il y a un traitement disponible, mais le coût s’élève à Rs 2 millions. Nous savons que les Mauriciens ne resteront pas insensibles. Ma fi lle veut aller à l’école. Elle a des ambitions. Aidez-nous à la sauver, s’il vous plaît», dit-il. Mukesh Lulith est accessible sur le 5936 0724 ou le 58601613. Le numéro de compte à la State Bank of Mauritius (SBM) pour les dons est le suivant: 03210100156235.