Jimmy Marthe, alias Colosso, et Jean Jimmy Alexis, qui ont fait appel de leur condamnation de respectivement 9 et 8 ans en cour intermédiaire le 10 décembre 2015 pour leur participation dans un réseau de trafic de drogue dont le parrain serait Rudolf Derek Jean Jacques, alias Gro Derek, connaîtront le verdict des juges en appel ultérieurement. Les plaidoiries dans cette affaire ont pris fin la semaine dernière et les juges Abdurrafeek Hamuth et Rita Teelock ont réservé leur jugement.
Jimmy Marthe, Jean Jimmy Alexis et le troisième accusé Désiré Azie avaient été condamnés le 10 décembre 2015 en cour intermédiaire à respectivement 9, 8 et 5 ans de prison pour complicité dans l’importation de drogue en provenance de Madagascar. C’est sur la base des témoignages de Hayeshan Maudarbocus, ancien steward du Mauritius Trochetia, que la cour les avait reconnus coupables de délits de drogue en cour intermédiaire. Hayeshan Maudarbocus, dont la crédibilité avait été remise en question par les avocats des accusés, avait expliqué, lors du procès des trois complices, avoir transporté la drogue pour Jimmy Marthe et Jimmy Alexis en juin 2012. Ces derniers avaient été inculpés pour avoir comploté avec Hayeshan Maudarbocus en juin 2012 pour importer 2 kg d’héroïne de Madagascar. Désiré Azie avait quant à lui été inculpé pour incitation aux délits de drogue. Désiré Azie, qui contestait lui aussi sa condamnation, a décidé de retirer son appel.
Jimmy Marthe avait avancé 8 motifs d’appel en Cour suprême, portant particulièrement sur ses droits constitutionnels à bénéficier d’un procès équitable, avançant qu’il a été condamné sur la base du seul témoignage de Hayeshan Maudarbocus, qui a obtenu l’immunité dans cette affaire. Il soutient que la peine qui lui a été infligée est « sévère et excessive », et que la cour a eu tort de considérer une précédente condamnation avant de lui infliger 9 ans de prison. Jimmy Alexis avait quant à lui un casier judiciaire vierge.
Colosso, par le biais de son avocat Me Rex Stephen, avait demandé à inclure de nouveaux éléments au dossier d’appel, soit une partie des procès-verbaux du procès intenté à Gro Derek et Bruno Casimir aux Assises, ayant trait au témoignage de Hayeshan Maudarbocus, pour démontrer qu’il a également obtenu l’immunité dans ce procès et que « sa crédibilité et ses motivations sont à remettre en question ». Toutefois dans un arrêt des juges Hamuth et Devat, ces derniers avaient rejeté la demande de Colosso, avançant qu’il n’avait pu démontrer la pertinence d’inclure une copie du procès-verbal au dossier d’appel. Les plaidoiries des avocats ont été entendues par les juges Hamuth et Teelock. Le verdict a été mis en délibéré.