Le Senior Puisne Judge Keshoe Parsad Matadeen et le juge Saheed Bhaukaurally ont rejeté l’appel qu’a interjeté Ajay Shibnauth, trouvé coupable d’avoir commis des actes répréhensibles sur une mineure. Il a écopé d’une peine de 11 ans de prison.
Les faits remontent à juillet 2005. La victime, alors âgée de 12 ans, vivait à Petite-Rivière avec sa mère, qui avait pour compagnon Ajay Shibnauth. L’accusé s’est retrouvé seul avec la fille dans la maison, la mère s’étant rendue au dispensaire. Il l’a alors violentée une première fois. Il devait récidiver en octobre de la même année et en 2007 alors que la famille s’était installée à Grand-Bois après le passage du cyclone Gamede.
Vers fin mars 2007, la fille a commencé à avoir des douleurs et sa mère l’a emmenée à la pharmacie. Elle devait apprendre qu’elle était enceinte et a alors relaté ce qu’Ajay Shibnauth lui avait fait subir.
L’accusé a été poursuivi pour relations avec une fille spécifique, pour sodomie et pour avoir tenté de pousser cette dernière à avoir recours à un avortement.