La Cour intermédiaire a tranché : Cindy Legallant aura à purger sa sentence de 12 mois de prison après avoir été reconnue coupable de blanchiment d’argent.

Son appel pour contester la sentence a été rejeté par les juges vendredi. Une décision qui s’appuie notamment sur ses antécédents.

La coupable, elle, trouvait la sentence trop « sévère ». Me Neelkanth Dulloo, son avocat, a également soulevé le fait que la cour ne devrait pas prendre en considération les condamnations précédentes de sa cliente.

Pour rappel, arrêtée en 2008 pour trafic de Subutex, Cindy Legallant a été condamnée à purger 12 mois de prison en Cour intermédiaire le 1er octobre 2018. Elle était poursuivie sous 14 charges de blanchiment d’argent lié au trafic de Subutex.

Cette dernière a été également condamnée en 2009 et a purgé 44 mois de prison pour avoir fait entrer une cargaison de 21 755 comprimés de Subutex à Maurice. En 2013, elle avait été arrêtée pour blanchiment d’argent.