Le leader du Parti travailliste (PTr), Navin Ramgoolam, s’est exprimé pour la première fois, hier lors d’un congrès à Chemin-Grenier, sur le procès en appel remporté par Pravind Jugnauth. Tout en considérant « inapproprié » de commenter le “ruling” d’un juge, il a avancé que celui-ci mérite cependant des éclaircissements. Il est d’avis que si l’on s’en tient à ce jugement, « personne ne sera accusé de conflit d’intérêts ».
Le PTr a réuni ses partisans hier à Chemin-Grenier. Pour l’occasion, Navin Ramgoolam est revenu une nouvelle fois sur les différents « scandales » ayant secoué le gouvernement ces derniers mois. Commentant le fait que « le pays ait changé trois fois de ministres des Finances en 17 mois », il a remis en cause les compétences de Pravind Jugnauth à ce poste. Le leader des rouges a par la suite abordé l’appel de ce dernier dans l’affaire MedPoint, qu’il a remporté en cour cette semaine. « Mwa, mo pa fer komanter, linn gayn so kes. Mo pa kontan maler dimounn, mo pa kontan pran vanzans ek dimoun. Li pa aproprie pou mwa mo fer zizman lor enn ziz ou enn mazistra so ruling. Anerood Jugnauth inn kritik bann mazistra la, linn mank du respe o zidisier. Me enn zafer mo pou dir ou, sa zizman la dimann eklersisman. Parski manier zizman la inn ale la, personn zame pou akize de konfli dintere. Sa vedir X kapav donn Y seki li anvi, me pena konfli ladan. Papa donn piti, piti donn mama, belser donn belser… Bizin enn eklersisman lor la, sa nou les DPP gete limem ki li pou fer », a-t-il soutenu.
Navin Ramgoolam est aussi revenu sur le traité fiscal signé avec l’Inde, arguant que l’emploi de 15 000 jeunes est menacé. Il est allé plus loin en ajoutant que « deux grandes banques vont bientôt quitter Maurice ». Il a également fustigé le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, pour « son manque de leadership, car il laisse faire certains de ses ministres et députés ».
De même, le leader du PTr a déclaré que la Financial Intelligence Unit enquête en ce moment sur le frère d’un conseiller du Prime Minister’s Office. Selon lui, ce dernier, tailleur de son état, aurait placé Rs 93 millions à la Bramer Bank. « Tayer kot gayn Rs 93 millions. Eski MRA pa ankete ? »
Intervenant à cette même occasion, Arvin Boolell a une nouvelle fois invité les partisans à se mobiliser. « Bizin montre zot nou pena disan kourpa dan nou lavenn », a-t-il dit. Shakeel Mohamed est, lui, revenu sur le cas d’un jeune handicapé renvoyé de la compagnie Airmate. Il a déploré le fait que son cas « n’a pas été considéré », malgré le fait qu’il en avait parlé au Premier ministre adjoint, Xavier-Luc Duval.
Ce rassemblement du PTr à Chemin-Grenier a une nouvelle fois été marqué par la présence de Dhanrajsingh Aubeeluck, leader du Parti Malin. Contrairement à la semaine dernière, où il avait pu prendre place à la première rangée, il a été invité cette fois à s’installer parmi la foule.