Photo d'archives

Ils ont pris uniquement six mois pour dévoiler leur application. Ces élèves de Lower Six du collège d’État Regis Chaperon, à Beau-Bassin, lanceront d’ici la fin du mois leur application mobile, dénommée “Coordilife”. Le but est de permettre aux élèves de différentes écoles secondaires à Maurice de choisir leurs plats à la cantine de l’école avant l’heure du déjeuner via leur téléphone portable. Ce projet, qui a été lancé par JA Mini Company, de l’Ong Junior Achievement Mascareignes, vise à développer les talents d’entrepreneurs des élèves et d’accroître leur employabilité.

« Nous travaillons en ce moment sur la correction des bugs. Une fois cette partie terminée, nous serons en mesure de lancer l’application », explique Rohunsingh Soobarah, élève du collège, qui travaille sur le projet. L’application, explique-t-il, permettra aux élèves de visualiser les plats disponibles ainsi que leur nombre de calories et de vitamines, avant de fixer leur choix. Quant à l’idée, elle serait venue, selon lui, lors de différentes sessions de brainstorming pour répondre aux soucis des jeunes lorsqu’il s’agit de chercher à manger. « Nous avons constaté que des jeunes ne savaient pas quoi manger et n’avaient même pas le temps d’y réfléchir. C’est ce qui nous a poussés à créer cette application, pour que les jeunes puissent savoir ce qu’ils consomment », ajoute-t-il.

De ce groupe de 12 jeunes engagés dans le projet, seuls trois étudient l’informatique. « Nous sommes uniquement trois dans l’équipe de production. Les autres nous aident pour le marketing et la présentation du projet », dit-il. Il dit ainsi espérer rencontrer des clients potentiels qui seraient intéressés à acheter leur application. Cette dernière est d’ailleurs déjà appelée à évoluer, notamment par un module comprenant des exercices physiques à effectuer.

Si tout paraissait relativement « facile » au début, les concepteurs de l’application ont néanmoins rencontré quelques soucis en cours de route, qui ont toutefois vite été résolus grâce à leur « esprit d’équipe », disent-ils. Et d’ajouter avoir mis l’accent sur l’aspect coopératif, ayant recueilli en effet des suggestions via les pages Facebook et Instagram de l’application, où les utilisateurs peuvent communiquer avec les élèves d’autres écoles afin de recueillir leurs désirs et suggestions. De même, ceux intéressés peuvent, par le biais d’un questionnaire, faire part de leurs souhaits en matière de recettes contenant notamment des légumes.

« Nous voulons que les jeunes aient une meilleure santé en sachant ce qu’ils doivent consommer », avance Rohunsingh Soobarah. Sur ce point, il ajoute que les élèves du collège bénéficient d’une consultation gratuite s’ils le souhaitent. Cette démarche, selon Coordilife, était importante « pour que les jeunes sachent l’importance d’avoir une bonne santé ».

Les élèves à l’origine de l’application n’étaient cependant pas seuls lors de la conception. « Nous avons obtenu l’assistance de nos enseignants, mais aussi d’autres personnes », dit-il. Autour de Hrubesh Junglee, les 12 jeunes ayant travaillé sur le projet sont Neevedsingh Gooroodyal, Parvesh Poinen, Krishi Neel Beharry, Shawin Balloo, Ananden Ramassami, Tooshar Rohit Tarachand, Oomar Farouk Damaree, Hrithik Dhoochoo, Kaushik Mahadoo, Ajmal Taroo et Vidyesh Ramsingh.

Une fois le projet lancé au collège Regis Chaperon, Coordilife devrait être lancé dans d’autres écoles et universités, Rohunsingh Soobarah rappelant que l’application pourra être utilisée « dans toutes les institutions scolaires disposant d’une cantine ».