Le chef Patrice Dumont apporte le soleil à la table de ses invités à travers des escales gourmandes. La cuisine, il en a fait son métier. Sa passion il la partage avec les autres. L’homme a du flair lorsqu’il est question de créativité et a une approche assez particulière pour présenter des plats qui assemblent à la fois couleurs, textures, parfums et saveurs. A l’atelier Dumont à Ébène, le chef n’a eu de cesse de réinventer sa cuisine. Son programme pour les autres passionnés est tout aussi alléchant. Mercredi, il a lancé pour la première fois à l’Atelier Dumont des échanges culinaires pour les tout-petits. Un ravissement !
Alice d’Arifat (11 ans), Satya Dindoyal (10 ans), Manav Deerpalsing (8 ans), Sonakshi Deerpalsing (11 ans) ont été les premiers invités de l’Atelier Dumont à Ébène. « Je suis ici pour apprendre à cuisiner avec d’autres petits camarades. Ma spécialité c’est la pâtisserie et je m’en sors plutôt bien », lance Alice d’Arifat, la plus enjouée du groupe. Même exclamation de joie du côté de Satya Dindoyal qui a déjà enfilé son tablier et a hâte de mettre la main à la pâte. La première préparation étant le rocher coco.
Le chef Patrice Dumont privilégie ce moment unique avec les enfants, leur explique avec des mots simples comment réaliser des pâtisseries en leur donnant des couleurs et une onctueuse texture digne d’un grand chef. Sonakshi Deerpalsing écoute avec attention les consignes du maître et tente tant bien que mal de réaliser son rocher de coco. « Ce n’est pas toujours facile de réaliser la pyramide et faire de sorte à ce que le gâteau garde la forme voulue. Mais c’est intéressant. » À Manav Deerpalsing d’ajouter : « C’est amusant de jouer avec la farine, de mélanger les ingrédients… Tous les enfants adorent la pâtisserie. Moi, j’attends avec impatience le moment où l’on réalisera un coulant de chocolat. »
Lors de cette première session d’échanges culinaires qui dure environ trois heures et qui a lieu tous les mercredis, les petits se familiarisent avec différentes recettes utiles, pratique qu’ils pourront réaliser sans prendre des heures. Un CD leur est ensuite offert afin de revoir la recette qu’ils ont exécutée. Mercredi, l’accent a été mis principalement sur la pâtisserie.
Instant privilégié
Patrice Dumont explique que l’idée est venue après des échanges culinaires avec des adultes. « Des parents ont suivi une formation et le concept leur a plu. Pour eux, c’était une expérience unique. Quand j’ai décidé de proposer la même formule aux enfants, la réponse a été unanime. » À Sonakshi Deerpalsing de renchérir : « L’avantage de cette expérience est qu’elle nous permet de nous renouveler en cuisine. Nous apprenons de nouvelles recettes et à varier le menu. »
En trois heures, les petites mains s’activent à malaxer, pétrir la pâte et à donner à chaque réalisation de gâteau un petit côté festif. Des recettes démontrées, d’astuces révélées… les accords sont parfois inattendus, mais toujours délicieux. La cuisine de Patrice Dumont est une plate-forme de partage du savoir, de créations et de saveurs.
Le chef montre aux jeunes comment bien équilibrer leur menu même en pâtisserie et faire de chaque moment de création, un instant privilégié. « C’est sympa d’enseigner aux enfants, de les guider. La cuisine, c’est une fenêtre ouverte, sur une autre ouverture d’esprit. Dès son jeune âge, l’enfant apprend à cuisiner équilibré, à meubler ses loisirs et surtout à s’amuser. Un enfant adore les couleurs, la matière, préparer un chocolat coulant, le mettre en four et le déguster… Encourager les petits à réaliser ces petites douceurs de leurs mains, c’est agréable et c’est un moment qu’ils peuvent partager avec leurs parents. »
Une cuisine à la fois inventive, créative et fusionnelle, Patrice Dumont ne pouvait imaginer mieux pour ces premiers échanges culinaires, placés sous le signe du « fun ». Composer de plusieurs pâtisseries, les enfants se sont régalés. Et ce n’est pas Alice d’Arifat qui contredira tout cela. La fillette s’applique, n’hésite pas à battre l’oeuf avec de la farine jusqu’à en obtenir une pâte homogène et se dit prête à faire partager cette émotion avec ses parents. « Je vais mettre en pratique ce que j’ai appris à la maison. »
Lorsque Patrice Dumont leur permet de goûter pour voir où ils en sont avec la préparation de chocolat, les jeunes s’en donnent à coeur de joie. Que du bonheur ! Apprendre en se faisant plaisir, tout en se régalant tel est le pari réussi dans ces échanges culinaires avec des enfants. Même si on entendait des « c’est un peu difficile au départ », tous les participants ont affirmé avoir passé un bon moment. Satya Dindoyal exprime pour sa part sa joie que durant la formation une belle place a été laissée à l’improvisation. « Ce n’était pas trop technique. Nous nous sommes surtout bien amusés. » Sonakshi Deerpalsing précise qu’elle fera désormais très attention aux détails comme le bon dosage des ingrédients. « C’est intéressant d’apprendre qu’on ne doit pas mettre du lait dans du chocolat qui sera porté à ébullition. » Les enfants n’ont eu qu’un mot pour ces échanges culinaires : recommencer. Certains comptent déjà revenir pour apprendre d’autres recettes.
Des cours d’échanges culinaires au coût de Rs 1 200 (tous les ingrédients offerts) seront dispensés aux petits tous les mercredis à l’Atelier Dumont à Ébène.