Société française spécialisée dans l’importation, le conditionnement et la transformation des produits de la mer, Neptune Terre Marine montre son intérêt pour le Fish Auction Market. Cette structure située aux Salines a coûté Rs 30 millions et était destinée à la vente de poissons à la criée. Mais elle n’a jamais été opérationnelle depuis sa construction, en 2010.
Neptune Terre Marine a soumis en juillet dernier son projet au ministère de l’Économie océanique, des Ressources marines, de la Pêche et des Îles éparses dans le cadre d’un appel d’offres. Cette société française a fait un partenariat avec un Mauricien pour ce projet. Le président de Neptune Terre Marine, Francis Pergay, réside à Maurice en IRS.
Selon le projet soumis, l’objectif de la société est de « valoriser un poisson de qualité et de promouvoir l’origine Maurice ». Alexis Pergay, CEO de la branche mauricienne de Neptune Terre Marine, affirme que priorité sera accordée à la pêche artisanale. « Nous prévoyons de nous approvisionner auprès des pêcheurs artisanaux. Nous voulons travailler en partenariat et leur donner les moyens nécessaires à la valorisation de la qualité. »
Neptune Terre Marine souhaite introduire également le marquage de poissons afin de promouvoir l’origine Maurice, pratique déjà courante en France et à Madagascar. Si son projet est accepté, la société pourrait démarrer ses activités d’ici avril 2016.
Dans un premier temps, Neptune Terre Marine souhaite se concentrer sur le marché local avec un « produit frais de qualité ». Les sources d’approvisionnement sont la pêche artisanale et la pêche semi-hauturière. Une étude de marché réalisée par un expert français, qui a travaillé pour une grande chaîne d’hypermarché en France et mis en place un projet similaire à Madagascar, a été réalisée.
L’exportation vers Neptune France est aussi envisagée. Pour cela, les produits de la pêche semi-hauturière seront privilégiés. « Nous voulons apporter ici un savoir-faire européen. L’accent sera mis sur le conditionnement. Le “process” du poisson frais se fera dans un atelier aux normes CEE, avec un personnel formé et qualifié. »
Au cas où la demande pour l’utilisation du Fish Auction Market n’était pas agréée, Neptune Terre Marine compte tout de même aller de l’avant avec son projet. « Mais la concrétisation prendra plus de temps », souligne Alexis Pergay.