Le début de l’année s’annonce chaud sur le front des prix. Après une majoration des tarifs d’eau distribuée par la Central Water Authority (CWA) avec des répercussions majeures sur les prix des boissons gazeuses, des inquiétudes se font sentir par rapport au prix de vente au détail de la bonbonne de gaz ménager de 12 kilos. En effet, les dernières analyses démontrent que pour cette année, la State Trading Corporation devra trouver une enveloppe de Rs 820 millions sous forme de subsides sur le prix de vente du gaz ménager en vue de maintenir ce dernier à Rs 300 les 12 kilos.
Depuis le début de cette année, la Kuwait Petroleum Corporation, principal fournisseur de butane et de propane pour le marché local, a pris la décision de majorer ses prix de livraison d’un peu plus de 10 %, soit 850 dollars américains la tonne métrique de propane contre 770 dollars américains jusqu’à la fin de l’année dernière. La tonne de butane a aussi connu une augmentation de 90 dollars américains pour se retrouver à US $ 910.
La consommation annuelle de gaz ménager à Maurice est de quelque 65 000 tonnes métriques, soit une consommation de 50 kilos par tête d’habitant. Avec les nouveaux prix imposés par la Kuwait Petroleum Corporation, la bonbonne de 12 kilos de gaz ménager reviendra à la STC à Rs 540 alors que le prix de vente subventionné est de Rs 300. Avant le début de cette année, les subventions sur la bonbonne de gaz étaient de Rs 197.
Les premières estimations indiquent que la STC devra réserver une enveloppe de l’ordre de 820 millions, soit Rs 240 par bonbonne de 12 kilos pour maintenir le prix à Rs 300. L’année dernière, les subsides étaient de l’ordre de Rs 690 millions, selon les dernières statistiques recueillies de sources officieuses. À ce stade, le ministère du Commerce et la State Trading Corporation travaillent sur la formule idéale pour amortir cette nouvelle hausse de prix du gaz ménager à l’importation.
Force est de constater que ce sont les consommateurs qui subventionnent le prix du gaz ménager dans des bonbonnes de 12 kilos. Sur chaque litre d’essence ou de mazout consommé, l’automobiliste ou l’usager de la route contribue Re 1.50 sous forme de « Subsidy on the price of rice, flour and cooking gas ». Difficile de dire si le montant de la contribution dans la structure des prix pétroliers à la pompe de Re 1.50 sera revu à la hausse ou si le ministère du Commerce avalisera un ajustement du prix de la bonbonne de gaz de 12 kilos pour permettre à la STC de couvrir les frais de Rs 820 millions, soit Rs 130 millions de plus que l’année dernière.
Par ailleurs, les prévisions établies en termes d’approvisionnement pétrolier indiquent que pour 2012, les importations devraient atteindre les 1,4 milliard de tonnes contre 1,1 milliard en 2011. La facture pétrolière se monterait à Rs 39,1 milliards, soit Rs 11 milliards de plus d’une année à l’autre. Dans cette même perspective, le chiffre d’affaires annuel généré par la STC progressera de Rs 33,9 milliards à environ Rs 45 milliards.