La venue hier soir du pétrolier Red Sea et le début du débarquement depuis ce matin de la cargaison de 59 000 tonnes de produits pétroliers ont eu pour objectif de rassurer ceux qui appréhendaient des difficultés d’approvisionnement dans les jours à venir. L’on souligne toutefois du côté de la State Trading Corporation, chiffres à l’appui, que la situation est sous contrôle avec un « monitoring » systématique du niveau des stocks des différentes catégories de produits dans le pays.
Avec l’approche de la fin de l’année, la State Trading Corporation (STC) a déjà pris des dispositions pour affréter un pétrolier supplémentaire avec une cargaison de 32 000 tonnes de white oil pour faire face à la demande. Les 59 000 tonnes de produits pétroliers débarqués du pétrolier MV Red Sea, dont 25 000 tonnes d’huile lourde pour le compte du Central Electricity Board (CEB), se répartissent comme suit :
Diesel – 11 500 tonnes, soit 18 jours de consommation venant s’ajouter aux cinq jours de consommation déjà disponibles dans les cuves des compagnies pétrolières.
Diesel (2 500 ppm) – 2 500 tonnes, soit l’équivalent de six jours complétant le stock de 30 jours disponible avant l’arrivée du MV Red Sea.
Essence – 6 700 tonnes, représentant 18 jours de consommation au-dessus du stock représentant les huit jours déjà disponibles.
DPK (Jet Fuel) – 16 950 tonnes, soit 23 jours de consommation avec les sept jours disponibles sans compter les 10 000 tonnes de Jet Fuel dans des réservoirs des compagnies pétrolières au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport.
Le Mauricien a appris de sources autorisées que la STC a pris la décision d’affréter un autre pétrolier en vue de compléter le stock pour la fin de l’année. Le tanker Alpine Eternity a déjà accosté aujourd’hui les installations de pompage de produits pétroliers de la Mangalore Refinery and Petrochemicals Limited (MRPL) en Inde. Ce pétrolier, qui transportera quelque 32 000 tonnes de white oil, est attendu à Port-Louis vers le mercredi 7 décembre. Outre une dernière cargaison du MV Red Sea, cette commande est attendue à Maurice vers le lundi 19 décembre pour satisfaire la demande en produits pétroliers pour les fêtes de fin d’année.