Les habitants de la rue Magon, à Plaine-Verte, ne savent plus à quel saint se vouer. « Chaque année, après le départ des marchands ambulants, c’est le même constat. La rue Magon ressemble à un dépotoir à ciel ouvert ! » disent-ils. Outre l’odeur nauséabonde qui s’en dégage, les résidents dénoncent l’amas de détritus abandonnés par les marchands ambulants après leur départ.
Leur souhait pour 2014 : que les autorités interdisent l’accès de la rue Magon aux marchands ambulants durant les fêtes de fin d’année. Ces derniers, estiment les habitants, bloquent non seulement les trottoirs mais ternissent aussi l’image du quartier. « Tous les après-midi, c’est la même chose. La rue est obstruée par les déchets. Nous n’avons même pas accès à nos maisons », soutiennent-ils. Le 31 décembre, dernier jour de « foire », les résidents ont enfin poussé un « ouf ! » de soulagement car, disent-ils, leur « vie retourne enfin à la normale ».