Le député du PTr Reza Issack a réintégré ses fonctions de PPS pour les circonscriptions N° 19 et 20 quelque dix mois après avoir démissionné dans le sillage de l’affaire Varma dans laquelle il avait été accusé de complot. Il a été totalement blanchi par le DPP le mois dernier.
Reza Issack a été informé officiellement de sa réintégration dans une communication que lui a adressée le président de la République, Kailash Purryag. Il avait auparavant été informé à ce sujet par le Premier ministre, Navin Ramgoolam.
« Si j’avais démissionné l’année dernière, c’était plus une question d’honneur et d’intégrité qu’une question de poste et de privilège », a-t-il déclaré au Mauricien hier soir.
« Aujourd’hui, j’ai la tête haute et je n’ai pas déshonoré mon parti et mon gouvernement », a-t-il poursuivi, estimant que c’est son langage de vérité qui l’a sauvé.
Il reconnait qu’il a connu des moments difficiles durant l’année écoulée, mais ne garde aucune amertume. « Je suis heureux de retrouver un outil de travail. Je travaillerai en étroite collaboration avec les six députés des deux circonscriptions qui sont sous ma responsabilité », a-t-il affirmé.