En réaction au crash de l’A320 de Germanwings en France, la compagnie d’aviation nationale Air Mauritius a décidé, en fin de semaine, de maintenir en permanence deux personnes dans le cockpit de ses avions. Dans un communiqué émis vendredi soir, MK explique avoir effectué une modification en ce sens de ses procédures visant à veiller à ce qu’aucun pilote n’est laissé seul dans la cabine de pilotage. La compagnie mauricienne insiste également, conformément à la réglementation et en ligne avec sa politique, suivre rigoureusement les normes professionnelles, faisant ressortir qu’elle prend toutes les mesures nécessaires pour assurer la remise en forme complète de ses membres d’équipage. Le crash de l’A320 est prise très au sérieux par la compagnie d’aviation nationale qui assure à sa clientèle que la sécurité de ses passagers et de l’équipage demeure sa première priorité. D’autres compagnies aériennes internationales, s’appuyant sur les recommandations de l’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA), ont aussi rendu obligatoire, depuis vendredi, la présence de deux personnes dans le cockpit. Ce changement de procédure fait suite aux informations diffusées, jeudi, par les autorités françaises selon lesquelles le copilote de l’A320 de Germanwings qui s’est écrasé mardi dans le sud-est de la France, tuant 150 personnes, avait délibérément provoqué l’accident, après avoir empêché le pilote de regagner le cockpit d’où il était sorti.