La majorité parlementaire a voté contre la motion de blâme présentée par le chef de file du PTr Shakeel Mohamed en l’absence de l’opposition, peu après 1 h 30 ce matin, au terme de débats auxquels ont participé 13 orateurs, dont deux de l’opposition. Les débats houleux présidés par le Deputy Speaker, qui occupait cette fonction pour la deuxième fois depuis son élection la semaine dernière, ont été dominés par le “walk-out” de tous les membres de l’opposition après l’expulsion du leader du MMM, Paul Bérenger.
L’expulsion de Paul Bérenger a provoqué la colère des parlementaires, qui se sont spontanément mis debout en vociférant contre le Deputy Speaker des propos comme « La honte ! » Veda Baloomoody, Rajesh Bhagwan et Reza Uteem, qui ont tenu des propos très durs contre le Deputy Speaker, ont également été suspendus. Les parlementaires de l’opposition se sont regroupés momentanément devant la porte de sortie de l’hémicycle pour crier leur mécontentement contre la façon de faire du Deputy Speaker. Les protestations se sont poursuivies dans les couloirs, où on entendait Paul Bérenger lancer « Rann nou Maya ! » et d’autres « Mil fwa Maya ! » Les débats ont ensuite repris jusqu’à ce que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, propose une motion sur la fin des débats. La motion a été ensuite mise au vote et a été rejetée par un « No » retentissant.
C’est alors que la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun, intervenait que la situation entre l’opposition et le Deputy Speaker Sanjeev Teeluckdharry s’est détériorée. Alors que la ministre donnait lecture d’une déclaration de la Speaker Maya Hanoomanjee, on a entendu des murmures au niveau de l’opposition. Alors qu’Adrien Duval échangeait quelques mots avec Shakeel Mohamed sur le déroulement des débats, le Deputy Speaker est intervenu pour empêcher des discussions entre les parlementaires. Il est intervenu à nouveau pour rappeler à l’ordre Shakeel Mohamed, qui faisait une remarque à haute voix. Paul Bérenger, qui s’assied juste devant le chef de file des rouges, a commencé à s’énerver en se demandant « Eski nou dans ti classe ici ? » À partir de ce moment, les échanges entre le Speaker adjoint et lui se sont envenimés et Paul Bérenger a continué à faire des remarques sur la façon du premier de diriger les débats. « Hon. Bérenger, cessez de faire des gestes en ma direction », a-t-il lancé en voulant rappeler à l’ordre le leader de MMM qui faisait un geste de la main en sa direction. Les remarques se sont poursuivies lorsque le Deputy Speaker a subitement lancé « Hon. Bérenger, I order you out ». Il y a eu immédiatement un énorme brouhaha tant du côté de la majorité que celui de l’opposition, alors que Paul Bérenger ramassait ses affaires pour quitter l’hémicycle. Tous les parlementaires de l’opposition se sont levés pour quitter l’hémicycle. Dans ce bruit assourdissant, on a entendu des parlementaires scander « la honte », « to enn avocat toi ? ». Il y a aussi eu des invectives lancées et des menaces proférées. Le Speaker adjoint a réclamé en vain l’ordre et dans la foulée a suspendu respectivement Veda Baloomoody, Rajesh Bhagwan et Reza Uteem. La séance a été suspendue pour dix minutes. Les parlementaires de l’opposition rassemblés dans le couloir ont lancé des remarques à l’encontre du Deputy Speaker alors qu’il quittait l’hémicycle pour se rendre à son bureau. « Mille fois Maya. A kot Maya », a-t-on entendu. Dans les couloirs, les remarques fusaient notamment sur la pertinence de la motion. Alors que Paul Bérenger quittait le parlement, il a fait remarquer en direction de Mahen Jhugroo que « ce Speaker est une catastrophe ».
En présence des ministres et des parlementaires de la majorité, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, devait faire une déclaration à la presse pour expliquer que la motion n’avait pu être débattue lors de la première séance parlementaire la semaine dernière parce qu’il n’y avait pas encore de Deputy Speaker car la Speaker ne pouvait présider un débat consacré à une motion de blâme contre elle. C’est la raison pour laquelle la Speaker a mis la motion à l’agenda hier soir, le plus vite possible après la reprise parlementaire. Il a observé que les raisons mises en avant par l’auteur de la motion Shakeel Mohamed ne tenaient pas la route et qu’une bonne partie de son intervention ne concernait pas sa motion. « Les débats ont commencé tant bien que mal. Paul Bérenger a repris ses mauvaises habitudes et son comportement qui n’est pas nouveau. Il est un leader de l’opposition d’expérience et ne devait pas interrompre les débats alors que la ministre Dookun parlait. Pas kone si li fatige ou si kiksoz ki deranz li », a dit le Premier ministre. Il a également critiqué Veda Baloomoody qui, dit-il, aurait menacé le Sergeant at Arms. « C’est triste ce que nous avons vu dans l’opposition dans son ensemble et en particulier le MMM alors qu’ils auraient dû donner l’exemple », dit-il. Pour sa part, le député Aadil Ameer Meea a reproché au gouvernement de ne pas jouer le jeu de la démocratie. « Au lieu de donner l’occasion à tout le monde de participer aux débats, le nouveau Deputy Speaker a choisi d’écouter la majorité et non l’opposition. Il y a eu un abus des points d’ordre ». Shakeel Mohamed a affirmé ne pas comprendre la raison pour laquelle les quatre parlementaires du MMM ont été expulsés. « Tous les points que nous avons soulevés n’ont obtenu aucune considération de la part du Deputy Speaker. La façon de faire du vice-président démontre qu’il y a une relation incestueuse et dangereuse entre l’exécutif et la Speaker et aujourd’hui avec le Deputy Speaker ». Pour sa part, le leader de l’opposition a observé que le parlement a eu le malheur d’avoir un Deputy Speaker comme le député Teeluckdharry. « Nou fine gagne mofine gagne Deputy Speaker ki nou ena. Depuis le commencement il a interrompu l’opposition sans prendre en compte ses points of order. Il y a eu une cacophonie sans pareille et c’est une honte pour le parlement », affirme Xavier-Luc Duval.